Des kalachnikovs retrouvées dans la voiture des terroristes à Montreuil

  • A
  • A
Des kalachnikovs retrouvées dans la voiture des terroristes à Montreuil
La police scientifique intervient samedi matin sur les lieux de la fusillade terroriste rue de Charonne à Paris.@ AFP
8247 partages

C'est depuis cette Seat Leon noire que l'une des équipes terroristes a multiplié les tueries devant les terrasses des cafés et restaurants parisiens. La découverte de cette voiture atteste la piste selon laquelle un groupe de terroristes est parvenu à prendre la fuite.

L'un des commandos est parvenu à prendre la fuite. C'est la conviction des enquêteurs après leur découverte dimanche matin. Moins de 36 heures après les attaques simultanées qui ont fait 129 morts, les policiers ont retrouvé la deuxième voiture des terroristes, celle qui aurait servi à commettre les fusillades dans les bars et café du 10e et 11e arrondissement de Paris. Les premiers éléments recueillis par les enquêteurs leur ont par ailleurs permis d'identifier deux Français parmi les assaillants tués.

Deux Français ayant résidé à Bruxelles, dont l'un dans le quartier de Molenbeek, figurent parmi les auteurs des attentats meurtriers de vendredi soir à Paris, et ils sont "décédés sur place", a annoncé le parquet fédéral belge dimanche dans un communiqué.

Retrouvée à Montreuil. Cette voiture était activement recherchée depuis vendredi soir. Il s'agit d'une Seat Leon noire. Ce véhicule a été retrouvé par les enquêteurs, abandonné dans une petite rue Montreuil, en banlieue est de Paris, à moins de cinq kilomètres de leur dernier carnage, la fusillade de la rue de Charonne qui a fait 19 morts. A l'intérieur, les enquêteurs ont découvert trois kalachnikovs, selon les informations d'Europe 1. Les experts vont faire des comparaisons balistiques pour savoir si ce sont les trois armes qui ont servi à commettre une partie des attentats. Surtout, ces armes et cette voiture devraient "parler" grâce aux prélèvements ADN notamment. Les enquêteurs vont tenter de savoir qui a manipulé ces armes et qui étaient à bord de la voiture.

La voiture identifiée par les témoins et la vidéosurveillance. Cela signifie donc, qu'après les attaques meurtrières, ce groupe de terroristes a quitté la capitale, peut-être en déposant au passage un kamikaze, près de la place de la Nation, celui qui s'est fait exploser dans le café près du boulevard Voltaire. Puis ils ont déposé la voiture avant, peut-être, de prendre la fuite vers la Belgique. Cette Seat noire a été filmée par les caméras de vidéosurveillance de la ville de Paris vendredi soir. Et c'est cette même voiture que décrivent les témoins sur trois scènes de crime : Le Petit Cambodge dans le 10e arrondissement, le bar de la rue de La Fontaine au roi dans le 11e arrondissement et celui de la rue de Charonne. A chaque fois, les assaillants étaient dans la voiture, tirant des centaines de balles et faisant au total 39 morts. 

Un commando qui a pris la fuite vers la Belgique ? Cela signifie surtout que les assaillants ont changé de voiture et qu’ils ont poursuivi leur fuite, peut-être en Belgique. Trois hommes ont été contrôlés par hasard le samedi matin par les gendarmes près de la frontière. A l'époque, ils n'étaient pas encore recherchés, c'est ensuite que la police belge les a interpellés à Bruxelles.

>> La nuit du 13 novembre sur twitter :