Arnaque à la CPAM : 29 mises en examen

  • A
  • A
Arnaque à la CPAM : 29 mises en examen
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Soupçonnées d'avoir escroqué la sécurité sociale d'un million d'euros, 29 personnes ont été mises en examen et sept d'entre elles écrouées.

Le préjudice s'élèverait à près d'un million d'euros. Vingt-neuf personnes ont été mises en examen et sept écrouées après le démantèlement d'une arnaque à l'assurance maladie, a révélé le quotidien La Provence, lundi matin.

Sociétés bidons et faux arrêts maladies. Il faut dire que la fraude était particulièrement bien organisée. Les escrocs présumés, des hommes de 20 à 55 ans résidant à Marseille, avaient mis en place plusieurs sociétés de conseil, des "coquilles vides", qui ne payaient pas leurs cotisations à l'Urssaf. Les chefs de cette organisation, deux frères de 40 et 43 ans, avaient chargé un recruteur de trouver des complices qui étaient ensuite embauchés comme salariés avant d'être mis quelques mois plus tard, en arrêt maladie ou en accident de travail, avec faux certificats médicaux à l'appui. Ces derniers touchaient alors des indemnités, sur la base des salaires fictifs qu'ils avaient déclaré, entre 5.000 et 8.000 euros, rapporte le quotidien local

Cette escroquerie, qui a duré un an, a pu être mise au jour grâce aux contrôles renforcés ces derniers temps par la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). A la découverte de la fraude, celle-ci a alerté la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône qui a mené l'enquête avec le groupe d'intervention régional (GIR).