Une école déménage... à cause de voisins menaçants

  • A
  • A
Une école déménage... à cause de voisins menaçants
@ Reuters
Partagez sur :

Insultes, chiens terrifiants... Le maire de Lisbourg, dans le Pas-de-Calais, a décidé de déménager 70 écoliers au presbytère, à cause du comportement menaçant des voisins.

Certaines écoles ferment leur portes faute d'élèves. Mais à Lisbourg, dans le Pas-de-Calais, c'est une autre raison qui pousse près de 70 enfants à prendre dès lundi un autre chemin pour se rendre à l'école. La cause ?  Une famille voisine de l'établissement menace enseignants et élèves, rapporte La Voix du Nord.

Chiens menaçants et insultes. En plus des chiens menaçants qui traumatisent les enfants, ce couple et leur fils, voisins de l'école et de la cour de récréation, menacent le voisinage. Le fils aurait même menacé de se servir de son fusil quand le maire avait voulu le ramener à la raison.

"On ne reprend pas l'école". Conséquence, l'édile, Bernard Crohem, a opté pour une mesure drastique : la fermeture de l'école. A cause "des insultes et des menaces envers les enseignants, on ne reprend pas l'école", a expliqué Bernard Crohem à Europe 1. "Lundi, la grille de l'école sera certainement fermée", a-t-il ajouté. Interrogé par La Voix du Nord sur la fréquence des incivilités de la famille, le maire avait répondu : "Quand elle est alcoolisée. C’est-à-dire du matin au soir".

Les écoliers accueillis au presbytère. Les élèves de Lisbourg seront donc accueillis temporairement dans une salle paroissiale du presbytère. De son côté, la famille incriminée fait l'objet d'une procédure d’expulsion du logement communal. En cause, 6.000 euros de loyers impayés. Mais la situation pourrait toutefois s'éterniser : la trêve hivernale commence vendredi soir, empêchant toute procédure d’expulsion. La cohabitation risque donc de perdurer.