L’amant reconnaît avoir tué le notaire

  • A
  • A
L’amant reconnaît avoir tué le notaire
@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

Sous le coup d'une "bouffée passionnelle", il a égorgé son petit ami avec un couteau de cuisine.

Le mystère autour du meurtre du notaire strasbourgeois élucidé. Le suspect interpellé jeudi, à Paris, a en effet reconnu avoir tué son amant, retrouvé égorgé mardi à son domicile. Il devrait être présenté samedi à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen pour homicide volontaire.

Une mort violente

Selon les premiers éléments de l’enquête, le drame se serait noué dimanche soir dans un contexte d'alcoolisation et "peut-être" de prise de stupéfiants, a précisé le parquet. Une violente dispute aurait éclaté au cours de laquelle le suspect aurait asséné un coup d'haltères sur le crâne de sa victime avant, sous le coup d'une "bouffée passionnelle", de l'égorger avec un couteau de cuisine.

Retrouvé grâce aux cartes bleues

Le suspect a raconté s'être ensuite enfui au volant du véhicule de la victime, emportant avec lui le portefeuille de son amant, son chéquier et deux cartes bancaires. Il avait été identifié et interpellé après s'être servi de la carte bancaire utilisée pour payer deux nuits d'hôtel à Lille et effectuer divers achats à Paris.

Ce Strasbourgeois, âgé de 37 ans sans emploi, divorcé et père de deux enfants, a affirmé connaître Me Bertrand Bilger depuis une vingtaine d'années et entretenir avec lui une relation amoureuse suivie bien que non exclusive, a rapporté lors d'un point de presse, vendredi, le procureur de la République Patrick Poirret.