Kerviel vs Société Générale : décision le 29 janvier sur la demande de "sursis à statuer"

  • A
  • A
Kerviel vs Société Générale : décision le 29 janvier sur la demande de "sursis à statuer"
Jérôme Kerviel@ AFP
Partagez sur :

Les avocats de l'ancien trader ont demandé à la cour d'appel de Versailles de renvoyer le procès civil après le 21 mars.

Le nouveau procès au civil dans l'affaire Kerviel, qui s'est ouvert mercredi devant la Cour d'appel de Versailles, a vite été écourté. Les juges, qui se penchaient sur l'indemnisation astronomique réclamée par la Société Générale, ont mis en délibéré au 29 janvier leur décision concernant la demande de "sursis à statuer" des avocats de Jérôme Kerviel. Ces derniers demandaient un renvoi du procès civil en attendant la décision, le 21 mars prochain, portant sur la demande de révision du procès pénal.

Jérôme Kerviel "ne se sent pas bien". Attendu par de nombreux journalistes, Jérôme Kerviel est arrivé mercredi matin à la Cour d'appel de Versailles visiblement en petite forme. Selon notre journaliste sur place, l'ancien trader ne se sentait pas bien à la suite d'une chute sur une plaque de verglas avant l'audience.



"Un sursis à statuer". A l'ouverture du procès, l'un des avocats de Jérôme Kerviel, David Koubbi, a annoncé aux journalistes qu'il demanderait "un sursis à statuer" pour "laisser la justice pénale statuer". "Sur la base du témoignage que nous avons recueilli, d'après le parquet de Paris, la banque savait tout des opérations de Jérôme Kerviel, donc le condamner pour abus de confiance et le condamner ici à des dommages et intérêts me semble une poursuite de ce dysfonctionnement judiciaire que nous dénonçons", a insisté l'avocat.

La cour se prononcera le 29 janvier. Le conseil de Jérôme Kerviel faisait référence à l'enregistrement d'une ex-magistrate, Chantal de Leiris, réalisé à son insu et révélé dimanche, dans lequel elle se montre sévère pour la Société Générale dans cette affaire. Cette audience sur le volet civil de l'affaire arrive à Versailles deux jours après une demande de Jérôme Kerviel pour faire réviser son procès à la lumière d'un témoignage-clé apporté par ses avocats, celui d'une enquêtrice de la Brigade financière, Nathalie Le Roy, qui a affirmé devant un juge avoir été "manipulée" par la banque lors de son enquête. La commission d'instruction de la Cour de révision se prononcera le 21 mars sur les suites à donner à cette demande.

Les avocats de Jérôme Kerviel ont demandé à la cour d'appel de Versailles d'attendre cette date pour statuer sur la question des indemnisations. La cour a mis sa décision en délibéré au 29 janvier.

Revivez le début du procès avec le live-tweet de notre journaliste sur place :