Jean-Marie Le Pen jugé en février pour ses propos sur les chambres à gaz

  • A
  • A
Jean-Marie Le Pen jugé en février pour ses propos sur les chambres à gaz
@ AFP
Partagez sur :

Jean-Marie Le Pen sera jugé le 10 février pour avoir répété ses propos sur les chambres à gaz, "détail" selon lui de l'Histoire de la Seconde Guerre mondiale, a décidé mercredi le tribunal correctionnel de Paris.

Nouveau procès pour le fondateur du Front National. Le tribunal correctionnel de Paris a décidé mercredi que Jean-Marie Le Pen serait jugé le 10 février pour avoir répété ses propos sur les chambres à gaz qu'ils considèrent comme un "détail" de la seconde guerre mondial. 

Faire valoir son immunité de parlementaire européen. L'ancien président d'honneur du Front national est poursuivi pour contestation de crime contre l'Humanité. Il entend soulever son immunité de parlementaire européen, a indiqué son avocat, Me François Wagner.

Les faits. Le 2 avril, au journaliste Jean-Jacques Bourdin qui lui demandait s'il regrettait d'avoir qualifié les chambres à gaz de détail, ce qui lui a valu d'être déjà condamné, Jean-Marie Le Pen avait répondu: "Pas du tout. Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire de la guerre, à moins d'admettre que ce soit la guerre qui soit un détail des chambres à gaz".

Les conséquences politiques. Condamnés par sa fille Marine qui lui a succédé à la tête du FN, ces propos, entre autres, avaient entraîné la suspension - ensuite annulée par la justice - de Jean-Marie Le Pen du parti qu'il a cofondé et longtemps incarné, puis son exclusion.