Isère : un homme abattu dans le braquage d'un tabac-presse

  • A
  • A
Isère : un homme abattu dans le braquage d'un tabac-presse
Vers 17h, deux hommes armés ont tenté de pénétrer dans le tabac-presse de Dolomieu, situé dans le centre de la commune.@ Captue d'écran Google Map
0 partage

La victime, qui se trouvait à l'intérieur du bureau de tabac, aurait tenté de s'interposer lors du casse.

INFO. Hugo se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Témoin mardi d'une tentative de braquage dans un tabac-presse de Dolomieu, dans l'Isère, cet homme de 34 ans a été tué d'un coup de feu tiré par les malfaiteurs. L'homme se serait mis sur le chemin des braqueurs. Ces derniers ont pris la fuite avec un butin au montant dérisoire : 200 euros et trois cartouches de cigarettes.

Mortellement touché par balle. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime, qui se trouvait à l'intérieur du tabac-presse, aurait tenté de s’interposer. Un des malfaiteurs aurait alors fait feu sur le trentenaire avant de prendre la fuite en voiture. Mortellement touché, Hugo n'a pu être ranimé malgré l'intervention des secours rapidement arrivés sur place.

"Il a essayé de les raisonner". Sur les coups de 17 heures, deux hommes armés ont tenté de pénétrer dans le commerce situé dans le centre de la commune. "J'ai plaqué ma fille contre moi", raconte, au micro d'Europe 1, Isabelle, qui se trouvait dans la boutique avec son enfant de 11 ans. "Ils étaient habillés tout en noir. On ne voyait que les yeux, on ne voyait pas un brin de peau", témoigne la mère de famille. Un des malfaiteurs "a demandé la caisse", se souvient-elle. "Le jeune, qui se trouvait dans le bureau de tabac avec nous, a essayé de le raisonner. Malheureusement, cela lui a couté la vie : on a entendu le coup de feu". "C'est horrible surtout que sa maman l'attendait dans la voiture, donc elle a tout vu", selon Isabelle.

Hugo "s'est écroulé sur les marches". Le maire de Dolomieu, André Bejuit, connaissait bien le jeune homme dont la mère est conseillère municipale. L'édile confirme que Hugo est bien intervenu : "ce jeune homme a eu une réaction tout à fait citoyenne et a voulu intercepter l'équipe de vandales. Mais l'un d'eux s'est retourné avec son arme à feu et a tiré pratiquement à bout portant", rapporte-t-il. Hugo "s'est écroulé sur les marches du bureau de tabac quelques mètres plus loin", regrette André Bejuit. "Sa maman m'a dit qu'il ne supportait pas l'injustice, et devant cet état de faits, il a voulu s'interposer".

Un appel à témoins. Les images des caméras de vidéosurveillance n'ont pas permis de voir distinctement les braqueurs. Les deux hommes ont pris la fuite dans une Peugeot 206 noire volée quelques heures auparavant. Les gendarmes ont lancé un appel à témoins mardi.

>>> Toutes les personnes qui ont aperçu une Peugeot 206 noire avec un liseret vert sur le coté "série Xbox", deux portes, immatriculée 361 CZF 38, sont invitées à prendre contact avec la brigade de gendarmerie de Morestel au 04 74 80 00 17.