Isère : mise en examen d'un retraité après le meurtre de sa femme

  • A
  • A
Isère : mise en examen d'un retraité après le meurtre de sa femme
@ GEORGES GOBET / AFP
Partagez sur :

Ancien employé EDF tout juste à la retraite, il avait lui-même alerté les secours dans la foulée du drame mais ces derniers n'avait pu sauver la victime

Un retraité âgé de 56 ans, qui a tué sa femme jeudi soir d'un tir de révolver à Clonas-sur-Varèze, en Isère, a été mis en examen pour meurtre samedi, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Vienne.

"Nous avons ouvert une information judiciaire samedi matin pour meurtre, en nous saisissant du pôle criminel de Grenoble", a indiqué Jérôme Bourrier, le procureur de la république à Vienne. Le quinquagénaire venait de tuer son épouse d'une balle dans la tête alors qu'il se trouvait sous l'emprise de l'alcool lorsqu'il avait été interpellé jeudi soir à son domicile par les gendarmes.

Il aurait tenté de "faire peur" à son épouse. Ancien employé EDF tout juste à la retraite, il avait lui-même alerté les secours dans la foulée du drame mais ces derniers n'avait pu sauver la victime, âgée de 52 ans, déjà morte à leur arrivée sur les lieux. Lors de son audition par les enquêteurs, le quinquagénaire a confessé avoir agi à la suite d'un différend, "qui paraît assez bénin", a précisé Jérôme Bourrier, se refusant à tout commentaire. Selon le Dauphiné Libéré, l'ancien employé d'EDF aurait tenté de "faire peur" à son épouse qui venait de lui signifier son souhait de mettre fin à leur relation. Il aurait ensuite voulu mettre fin à ses jours en retournant l'arme contre lui, mais celle-ci se serait enrayée.

Souffrant de dépression et sujet à des envies de suicide, le retraité s'était emparé d'un revolver et avait tiré plusieurs fois sur sa femme, "dont une fois au sol", l'atteignant mortellement d'une balle en pleine tête, jeudi peu avant 20H00. Il doit être incarcéré à la prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère.