Isabelle Balkany gardée à vue puis relâchée

  • A
  • A
Isabelle Balkany gardée à vue puis relâchée
@ Reuters
Partagez sur :

L'élue UMP a été relâchée mercredi après sa garde à vue. Elle était interrogée dans le cadre d'une enquête sur des soupçons d'emplois fictifs. 

L'info. L'élue UMP Isabelle Balkany a été placée en garde à vue mercredi puis relâchée dans une enquête ouverte sur des soupçons d'emploi fictif à la mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), où elle est première adjointe, a appris l'AFP de source judiciaire.

A la suite de cette garde à vue, qui a duré toute la journée, l'épouse du maire de Levallois Patrick Balkany a été remise en liberté sans être déférée devant le juge d'instruction en charge du dossier et elle n'a donc pas été mise en examen. Elle a été interrogée par la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), a précisé la source judiciaire.

>> LIRE AUSSI : Isabelle Balkany verse un million d'euros de caution.

Un gérant de cercle de jeu employé à la mairie. En juillet 2012, le parquet de Paris avait ouvert une information judiciaire pour détournement de fonds publics. L'enquête porte notamment sur l'emploi à la mairie de Levallois-Perret entre 2006 et 2010 de Jean Testanière, dit "le Mage" et connu pour avoir été l'un des gérants de fait du cercle de jeux Wagram à Paris.

Lors du procès des anciens dirigeants de ce cercle, qui avait révélé l'implication du banditisme corse dans son fonctionnement, Jean Testanière avait été condamné en novembre 2013 à deux ans de prison dont un avec sursis.

>> LIRE AUSSI : Quand les Balkany font appel à Bygmalion

Aucune mise en examen. Les audiences avaient révélé la personnalité de cet homme, à qui certains prêtent des pouvoirs divinatoires et qui a longtemps fréquenté des vedettes ou des décideurs politiques et économiques. Dans ce dossier sur des soupçons d'emploi fictif, aucune personne n'a été mise en examen, a précisé la source judiciaire.

Dans une autre affaire instruite à Paris par le juge Renaud van Ruymbeke, Isabelle Balkany a été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale. L'enquête porte notamment sur les véritables propriétaires de deux villas où le couple Balkany réside régulièrement et d'éventuelles dissimulations au fisc.