Inondations sur la Côte d'Azur : "Comme si j’étais dans un aquarium"

  • A
  • A
Inondations sur la Côte d'Azur : "Comme si j’étais dans un aquarium"
@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

TEMOIGNAGES - Les habitants de la zone frappée par de violentes intempéries décrivent tous une atmosphère de chaos.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

La Côte d'Azur s'est réveillée dimanche en découvrant des scènes de désolation : des inondations ont ravagé la moitié ouest du département et fait 16 morts et 5 disparus, ainsi que plusieurs disparus. De Mandelieu-la-Napoule à Nice, plusieurs témoins décrivent tous une montée des eaux très rapide qui a pris de court les les habitants.

"Des voitures dans tous les sens". "On aurait dit un champ de guerre, il y avait des voitures dans tous les sens en travers de la route, des branches, de la boue, des caillous partout. C'est énorme", a témoigné sur Europe 1 Patrice, boulanger à Mandelieu-la-Naplouse. Et ce dernier d'ajouter : "on est déjà habitués aux inondations, mais là je crois que ça prend de plus en plus d'ampleur".

"Comme si j’étais dans un aquarium". "La pluie tombait de manière abondante. Quand vous voyez cette eau arriver, au départ vous vous dite ‘on va colmater, on va faire quelque chose mais cela ne va durer'. Mais l’eau est montée d’un coup contre la baie vitrée, ça faisait comme si j’étais dans un aquarium", a témoigné Christiane, habitante de Mandelieu-la-Naplouse. "Je voyais l’eau monter, monter, monter. A ce moment-là, on est sorti avec ma fille pour atteindre les étages. En voulant ouvrir la porte d’entrée, toute l’eau qui était dans les parties communes s’est engouffrée de manière brutale dans notre appartement et tous les meubles ont vacillé", a-t-elle ajouté.

04.10.Inondation Cote azru.JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET  AFP.1280.640

"Ceux qui ont voulu bouger se sont noyés". "La vague est arrivée avec une force incroyable. Elle est rentrée même par des bouches d’aération", a témoigné sur Europe 1 un médecin travaillant dans une maison de retraite sur la commune de Biot. Trois de ses patients sont morts cette nuit. "Ceux qui ont voulu bouger se sont noyés. Les deux aides-soignantes ont fait ce qu’elles ont pu. Elles ont emmené les gens à l’étage. Elles étaient bloquées dehors pour essayer de fermer des portes pour protéger le bâtiment, elles ont été bloquées par la vague donc elles sont montées. Elles ont cassé un carreau pour rerentrer et reprendre les gens un par un... C’est une horreur", a-t-il ajouté.

"C’est monté dans les appartements du premier étage". Pascal, qui habite la commune voisine de Mandelieu-la-Napoule, décrit les mêmes scènes de désolation. "Tout le monde essaie de faire un peu surface. Ce n’est pas simple : je viens de  transporter des gens dans le véhicule, ils allaient chez des amis parce que les garages étaient remplis d’eau, les caves aussi. Cela veut dire que cela devait faire 2,5 mètres". 3Il y tellement eu de pression que c’est monté dans les appartements du premier étage et tout le courant a sauté. Pendant toute une semaine c’est des gens qui ,dans cette résidence là, ne vont pas pouvoir habiter sur le secteur", poursuit-il. 

"Dans le centre de Mandelieu, dans le quartier des banques et agences immobilières, les voitures sont toute en travers. Près du centre Géant Casino, plein de voitures sinistrées... La commune est entièrement sinistrée. Moi je roule avec un 4x4, il y a des endroits où j’ai encore eu des difficultés ce matin alors c’est arrivé hier à 22 heures. C’est une catastrophe", a ajouté Pascal.