INFORMATION EUROPE 1- Melun : un homme qui a tenté de s’en prendre à des policiers entre la vie et la mort

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans la nuit de mercredi à jeudi, à Melun, un homme a tenté de porter des coups de couteau à des policiers. Ces derniers ont répliqué en le blessant gravement. 

INFO EUROPE 1

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme de 18 ans a tenté de s'en prendre à des policiers à Melun, en Seine-et-Marne. Ces derniers ont répliqué en ouvrant le feu, le blessant gravement, selon une information recueillie par Europe 1 auprès d'une source policière. 

L'agression est survenue quand une équipe de la BAC, composée de trois policiers, a cherché à contrôler deux personnes aux alentours de minuit. L'un des deux hommes a pris la fuite, poursuivi par deux policiers jusque dans une cour d’immeuble. Là, dans cet espace étroit, le jeune homme a sorti une lame d'une dizaine de centimètre et menacé les deux policiers. L'un d'eux est tombé à terre dans un mouvement de recul. Les forces de l'ordre ont riposté en tirant à quatre reprises sur le jeune homme, touché à trois reprises aux jambes et une fois au thorax.

Les membres de la BAC, qui n'ont pas été touchés, lui ont porté secours avant son transfert à l'hôpital par hélicoptère.

Sorti du bloc opératoire. Le jeune homme est sorti du bloc opératoire à 15 heures jeudi et se trouve en réanimation. Selon une source proche du dossier, interrogée par Europe 1, "les nouvelles sont encourageantes". Il était connu des services de polices pour des faits de petite délinquance, mais qui "n'expliquent pas le port et l'usage de cette arme", indique une source proche de l'enquête. Dans une situation de rupture familiale récente, il avait quitté le domicile familial il y a quelques jours. 

L'IGPN saisie. Le parquet de Melun a saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", pour déterminer si les fonctionnaires avaient tiré "dans les conditions de la légitime défense". Il a parallèlement saisi la police judiciaire de Versailles d'une enquête pour "tentative d'homicide sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

Des analyses toxicologiques devraient avoir lieu sur le jeune homme.