Incidents à Argenteuil, onze interpellations

  • A
  • A
Incidents à Argenteuil, onze interpellations
Comme à Bobigny samedi, plusieurs abribus ont été vandalisés.@ Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Des abribus ont été détruits, un bus caillassé et onze personnes interpellées, dimanche à Argenteuil, dans le Val-d'Oise.

Des incidents ont éclaté dimanche à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, où des abribus ont été détruits, un bus caillassé et onze personnes interpellées, a-t-on appris de source policière.

"Sans doute" en lien avec l'affaire Théo. Ces incidents sont "sans doute" liés à l'affaire de Théo, un jeune homme victime d'un viol présumé par un policier lors de son interpellation "mais on ne peut pas l'affirmer pour le moment", selon la même source. En soutien à ce jeune homme des manifestations ont eu lieu toute la semaine en Seine-Saint-Denis et celle de samedi à Bobigny a donné lieu à de graves incidents et de nombreux délits.

Un journaliste agressé. À Argenteuil, les incidents ont commencé vers 17h30 et duré environ deux heures, a précisé cette source. Les jeunes - une quarantaine selon la mairie - auraient répondu à un appel lancé sur les réseaux sociaux. Ils s'en sont d'abord pris à des voitures avant de caillasser un bus. Des incendies de voitures et de poubelles ont été lancés avant d'être rapidement circonscrits, selon la mairie. Un journaliste de BFM Paris a été agressé mais "il va bien", selon le site internet de BFMTV. Samedi à Bobigny, plusieurs véhicules ont été incendiés, dont un camion technique de RTL.