Il tire sur ceux qui le volaient
© MAX PPP

INFO E1 - Un bijoutier des Bouches-du-Rhône a fait feu sur ses voleurs. L'un d'eux est blessé.

Quatre malfaiteurs ont tenté de braquer mardi matin une bijouterie dans le centre-ville de Rognac, dans les Bouches-du-Rhône, selon les informations d'Europe 1. Les cambrioleurs encagoulés ont fait irruption dans la boutique dès son ouverture, munis de fusils à pompe. Le commerçant, qui était armé d'un pistole Glock 9 mm, n'a pas hésité. Il a fait feu sur les voleurs.

L'un des quatre braqueurs a été touché à la tête et est grièvement blessé. Les trois autres ont pris la fuite à bord d'une voiture grise de la marque BMW. Ils venaient des quartiers nord de Marseille.

"Je peux le comprendre"

Le propriétaire de la bijouterie était mardi soir toujours en garde à vue. Il avait déjà été braqué trois fois au cours des dix dernières années. Ce quadragénaire, père de famille, était membre d'un club de tir et avait un permis de port d'armes. Il avait déjà utilisé à deux reprises dans le passé son revolver pour faire fuir des malfaiteurs.

"Je peux le comprendre même si je le déplore parce qu’on n’est pas au Far-West, on n’est pas au Texas. Moi, je suis pharmacien, je me suis fait braquer deux fois, je n’ai pas de solutions", a confié le maire de Rognac, Jean-Pierre Guillaume. "Il y a 22 policiers municipaux qui tournent jour et nuit, je ne peux pas mettre un policier municipal ou un gendarme devant chaque commerce, à chaque carrefour, ce n'est pas possible", a-t-il ajouté au micro d'Europe 1.

Une pétition lancée pour défendre le bijoutier ?

Dans la même rue, il y a trois semaines, la buraliste avait également été victime d'un braquage. Ce qui porte à quatre le nombre de braquages en quelques semaines dans cette ville de 12.000 habitants. Des habitants qui envisagent désormais de lancer une pétition pour défendre le bijoutier qui pourrait être mis en examen.