Haute-Savoie : quatre cadavres et deux miraculées

  • A
  • A
Haute-Savoie : quatre cadavres et deux miraculées
Les enquêteurs ont bouclé la zone du parking forestier où ont été retrouvées les victimes.@ MAXPPP
Partagez sur :

Qui sont les victimes ? Quelles sont les premières pistes des enquêteurs ? Éléments de réponse.

Une terrible tuerie a eu lieu mercredi soir à Chevaline, en Haute-Savoie, près du lac d'Annecy. La plupart des victimes ont été retrouvées dans une voiture immatriculée en Grande-Bretagne. Europe1.fr fait le point sur les derniers éléments de l'enquête.

• Où la famille a-t-elle été découverte ? Les victimes ont été découvertes par un cycliste, dans leur BMW dont le moteur était encore en marche, sur un parking forestier de la commune de Chevaline.Selon les premiers éléments de l'enquête, les membres de cette famille étaient en vacances au camping le Solitaire du Lac, à une dizaine de kilomètres de là.



Afficher La tuerie de Chevaline sur une carte plus grande

 A quoi ressemblait la scène de crime ? Le corps d'un homme a été découvert à l'avant du véhicule, alors que deux femmes ont été retrouvées sans vie sur la banquette arrière. Deux d'entre eux ont reçu une balle dans la tête. On n'a pour le moment pas retrouvé de balle dans le corps d'une des deux femmes. Le corps d'un cycliste a été découvert non loin du véhicule. Une quinzaine de douilles ont été retrouvées près du break familial.

chevaline-boucle

• Qui a prévenu les secours ? Cette terrible scène de crime a été découvert par un homme faisant du VTT. Un homme qui se trouve être un ancien de la Royal Air Force. Ce témoin a déclaré avoir été doublé par un cycliste, celui-là même qui a trouvé la mort quelques mètres plus loin. L'homme, en état de choc, a été interrogé par les gendarmes. Le parquet estime que c'est quelqu'un d'expérimenté qui a l'habitude des situations d'urgence et que c'est grâce à son sang froid que la fillette de huit ans, retrouvée grièvement blessée, est toujours en vie, le témoin l'ayant placé en position latérale de sécurité.

• Qui sont les victimes ? Le procureur refuse de le dire précisément. On sait juste qu’elles étaient en vacances dans le camping. Et que le propriétaire du véhicule est un homme de 50 ans né à Bagdad et vivant près de Londres avec sa famille.   Selon une source policière, ce père de famille britannique s'appelle Saad al-Hilli. L'homme serait dirigeant de la société SHTech Limited. Selon plusieurs de ses prétendues connaissances interrogées par la presse britannique et l'AFP, cet homme et sa famille étaient bien en vacances en France, dans les Alpes.Mais le procureur reste prudent sur le lien entre cet homme, sa famille, et les personnes retrouvées mortes. S'agit-il des mêmes personnes? L'analyse ADN nous le dira. 

Deux passeports, suédois et irakien, ont par ailleurs été découverts sur les victimes. Le passeport suédois a été "retrouvé sur le corps de la femme la plus âgée", selon le procureur d'Annecy. Stockholm a confirmé qu'il s'agissait d'une ressortissante suédoise.

» Lire également : ce que l'on sait sur les victimes

Une quatrième victime, un cycliste habitant d'une commune voisine, a été retrouvé mort à l'avant droit de la voiture. Il se serait trouvé sans doute au mauvais endroit au mauvais moment.

• Qui sont les survivantes ? Un première fillette, âgée de sept ans, a été découverte en même temps que les corps mercredi soir. "Elle doit être réopérée. Elle a été plongée dans un coma artificiel", mais son pronostic vital n'est plus engagé, a déclaré le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud.

Une seconde fillette de 4 ans, la plus jeune de la famille, a été retrouvée indemne, cachée par des bagages aux pieds de sa mère, vers minuit. Elle est restée prostrée pendant près de huit heures dans la voiture, pendant que les enquêteurs gelaient la scène de crime. Selon le procureur d'Annecy, "sur le plan physique, elle va très bien."

La fillette aurait même commencé à parler assure le parquet. "Elle a dit qu'elle a entendu des bruits, des cris et qu'elle avait eu peur, mais dans ces bruits il y a aussi l'intervention des services d'enquête. Elle n'a que quatre ans. Essayez de vous imaginer ce que peut être le témoignage d'une fillette de quatre ans", a précisé le procureur. 

"Lorsqu'elle appelait maman, maman n'était pas là" :

• Pourquoi la fillette a-t-elle été retrouvée si tard ? Les enquêteurs ont décidé de ne pas toucher au véhicule avant l'arrivée de la police scientifique. En regardant dans l'habitacle, ils n'avaient perçu aucun mouvement, et avaient donc décidé de geler la scène de crime. Ce n'est que vers minuit, quand ils ont ouvert la porte, que la fillette a bougé et s'est signalée. "C’est très émouvant. Elle s’est mise à sourire lorsqu’elle était dans les bras de la lieutenante de gendarmerie qui l’a recueillie. Elle a parlé un peu en anglais. Elle a demandé où étaient ses parents", raconte Eric Maillaud, le procureur d'Annecy. Elle était "totalement invisible, muette et prostrée sous les jupes d'une des femmes mortes", cachée au milieu d'une accumulation de bagages au pied de sa mère morte, a précisé le procureur. Par ailleurs, le véhicule ne contenait qu'un seul siège enfant.

>> A lire : pourquoi la fillette a été retrouvée si tard

• Quelles pistes ? Selon les informations d'Europe 1, le cycliste qui a découvert les corps a affirmé qu'il avait croisé un 4x4 roulant à vive allure juste avant sa macabre découverte. le véhicule transportait peut-être le ou les tueurs. Vu la quantité de douilles trouvé sur les lieux, la piste criminelle est évidemment envisagée. Mais les enquêteurs n'écartent aucune piste, pas même celle d'un drame familial.

• Emotion en Grande-Bretagne. La presse britannique a abondamment relayé l'information. le Sun, tabloïd le plus vendu outre-Manche, en a fait sa une, alors que les chaînes d'information en continu, BBC et Sky News, faisaient régulièrement le point avec leurs correspondants sur place, jeudi matin.