Un homme, dont le fils avait été assassiné en septembre, a été légèrement blessé par balles vendredi à Ponte-Leccia (Haute-Corse) par deux individus circulant à moto, a-t-on appris de source proche de l'enquête. La victime est le père de Jean Gandolfi, tué par balles le 11 septembre au pont de Castirla, à 15 km de Corte, au centre de la Corse. M. Gandolfi circulait en voiture quand il a été pris pour cible par deux individus à moto dont le passager a ouvert le feu sur lui, le blessant légèrement. Les sicaires sont parvenus à s'enfuir.

Jean Gandolfi avait été criblé de balles en compagnie de deux autres jeunes hommes, Jean-Pierre Colombani et Sébastien Mattei, alors que le trio, âgé de 24 à 34 ans, circulait en voiture. Tous trois étaient connus de la police. Ces trois exécutions avaient été interprétées comme une mesure de représailles après l'assassinat, le 7 août à Ponte-Leccia, de Maurice Costa, 60 ans, l'un des piliers de la bande criminelle bastiaise de la "Brise de mer", originaire d'un village voisin.Aucune de ces affaires traitées par la Juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (Jirs, chargée des dossiers de grand banditisme) n'a été élucidée à ce jour. La tentative d'assassinat de vendredi est la première depuis le début de l'année dans l'île, où 20 homicides ont été perpétrés l'an dernier et 17 tentatives enregistrées.