Guantanamo: 5 Français bientôt rejugés

  • A
  • A
Guantanamo: 5 Français bientôt rejugés
@ Maxppp
Partagez sur :

La Cour de Cassation a annulé mercredi la relaxe de cinq anciens détenus de Guantanamo.

Ils pensaient bien en avoir fini avec la justice. Mais cinq anciens détenus français de la base américaine de Guantanamo, relaxés en février 2009 par la cour d’appel de Paris, devront finalement être rejugés. Ainsi en a décidé mercredi la Cour de cassation, qui a cassé la décision en appel. L'arrêt lui-même et les motivations de la juridiction ne seront disponibles que jeudi.

Les cinq hommes avaient été condamnés en première instance en décembre 2007. Le tribunal correctionnel de Paris les avait jugés coupables d'avoir rejoint entre 2000 et 2001 l'Afghanistan avec des visées jihadistes. Pour ces actions "terroristes", le tribunal avait condamné Brahim Yadel à cinq ans d'emprisonnement, dont quatre avec sursis, et Mourad Benchellali, Nizar Sassi, Khaled Ben Mustapha et Redouane Khalid à quatre ans de prison, dont trois avec sursis.

"Une très grande déception"

Mais le 24 février 2009, la cour d'appel de Paris avait infirmé le jugement de première instance au motif que la procédure d'enquête avait été irrégulière. La défense avait dénoncé la "déloyauté" de la procédure, le tribunal s’étant appuyé en première instance sur l’audition des cinq suspects par les services de renseignement français du temps de leur incarcération. Mécontent, le ministère public s'était pourvu en cassation.

"C'est une très grande déception", a réagi l’avocat de deux des prévenus, Emmanuel Piwnica. "C'est une page sinistre de l'histoire judiciaire française. C'eût été à l'honneur de la France de reconnaître que la fin ne justifiait pas les moyens", a déploré pour sa part maître William Bourdon, qui défendait lui aussi deux des cinq hommes.