Grenoble : les braqueurs introuvables

  • A
  • A
Grenoble : les braqueurs introuvables
Les malfaiteurs qui ont braqué cette bijouterie du centre-ville de Grenoble étaient munis d'armes de guerre.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le bijoutier braqué a été blessé. Une passante, prise en otage, a été libérée 15 km plus loin.

Les malfaiteurs avaient des armes de guerre. Quatre hommes ont braqué vendredi une bijouterie du centre-ville de Grenoble, blessant le bijoutier avant de s'enfuir. D'après le Dauphiné libéré, une cliente de la bijouterie a aussi été blessée. François Hollande s'est rendu samedi vers 13h30 à l'hôpital de Grenoble au chevet du bijoutier blessé.

 Les auteurs du braquage restaient activement recherchés samedi, a indiqué le parquet de Grenoble. "Leur trace a été perdue à l'endroit où ils ont libéré l'otage, près du péage autoroutier de Crolles", à une quinzaine de kilomètres de Grenoble et non pas à celui de Chambéry comme l'avait annoncé la préfecture, a-t-il ajouté.

Le bijoutier reçoit une balle dans la jambe

Vers 11h40, six personnes se trouvaient dans la boutique au moment des faits. Les quatre braqueurs, munis d'armes automatiques de gros calibre, portaient des cagoules. Une voiture de la police qui "patrouillait dans le secteur est arrivée sur place et a posé pied à terre en se tenant à distance. Pour des raisons de sécurité, comme le prévoit la procédure, elle n'a pas répliqué", a rapporté une source policière.

Ils ont "tiré plusieurs coups de feu dans la bijouterie et à l'extérieur en direction de la police", selon la préfecture. Aucun policier n'a été blessé. Le bijoutier, lui, a reçu une balle dans la jambe. "Il est impossible de dire combien de coups de feu ont été tirés mais ils ont été nombreux", rapporte une source policière. Des passants ont filmé la scène et ont diffusé les images sur Internet.

Un commerçant frappé

En sortant de la bijouterie, les deux braqueurs ont tenté de prendre un passant en otage, mais un commerçant serait intervenu. Ce dernier a été frappé à coups de crosse et les malfaiteurs ont pris une autre personne en otage, quelques mètres plus loin.

"Il ont tiré en l'air longtemps, dans tous les sens. Puis en sortant, ils ont pris une femme, l'ont allongée sur les lignes de tram et lui ont ligotée les mains avant de l'embarquer dans un 4X4", a confié un témoin qui assure avoir vu quatre braqueurs, ce que refuse de confirmer le parquet. Ils ont ensuite pris la fuite avec leur voiture, un puissant 4X4, avec un butin dont le montant est en cours d'évaluation. L'otage a finalement été libérée à Saint-Ismier. 

Course-poursuite avec les policiers

Les policiers ont tenté de les prendre en chasse, les malfrats n'hésitant pas à leur tirer dessus en pleine rue, raconte le quotidien régional. C'est dans l'agglomération de Chambéry que les policiers ont perdu leur trace. 

Les forces de l'ordre de la région sont mobilisées pour tenter de les retrouver. Un plan Milan, utilisé pour rechercher les fuyards et permettant de mobiliser des effectifs importants, a été déployé. Son but : "quadriller au plus large un secteur géographique donné, dans tous les points névralgiques", indique Le Point