Gironde : plus 1.300 hectares de végétation détruits par un incendie sur un site militaire

  • A
  • A
Gironde : plus 1.300 hectares de végétation détruits par un incendie sur un site militaire
Deux Canadair ont été mobilisés pour éteindre l'incendie (image d'illustration) @ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

"Deux feux distincts se sont déclarés sans faire de victimes ni de dégâts matériels", a précisé la préfecture de Gironde.

L'incendie qui s'est déclaré jeudi dans l'enceinte du camp militaire de Captieux (Gironde) était "fixé" vendredi matin après avoir "détruit plus de 1.300 hectares de végétation", sans faire de victime, a indiqué vendredi la préfecture de Gironde.

Soixante-dix pompiers mobilisés. "Deux feux distincts se sont déclarés, sans faire de victimes ni de dégâts matériels, le premier détruisant cinquante hectares et le second plus de 1.270 hectares de végétation", a-t-on précisé de même source. Vendredi matin, 70 sapeurs-pompiers de la Gironde restaient mobilisés pour éteindre l'incendie qui s'était déclenché vers 16h30, jeudi, dans le camp militaire. Les deux Canadair mobilisés jeudi soir "devraient toutefois quitter le département dans la journée", a indiqué la préfecture.

Une zone étendue sur six communes. L'incendie s'était rapidement propagé à l'intérieur du camp, sans toutefois menacer les communes et populations avoisinantes. Il est resté "contenu dans une zone délimitée par de nombreux pare-feux", ne présente donc pas de risque de débordement", selon la préfecture. Le site s'étend sur quelque 9.600 hectares, et sur six communes situées aux confins de la Gironde et des Landes : Captieux et Lucmau en Gironde, ainsi que Callen, Lencouacq, Luxey et Retjons dans les Landes. 

L'origine de l'incident n'a pas été précisé. La préfecture n'a fait aucun commentaire sur l'origine de cet incendie qui s'est déclaré dans l'enceinte du camp du Poteau, un site militaire officiellement connu comme le CTPE (Champ de tir et polygone d'essai). C'est l'un des plus grands centre européen pour les tirs de missiles et de tests d'explosifs.