Français arrêté en Ukraine : l'homme interpellé lundi dans la Meuse relâché

  • A
  • A
Français arrêté en Ukraine : l'homme interpellé lundi dans la Meuse relâché
@ PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
Partagez sur :

L'homme interpellé lundi dans la Meuse qui connaissait Grégoire Moutaux, le Français arrêté en mai en Ukraine avec un arsenal de guerre, a été remis en liberté sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui.

Les enquêteurs n'ont rien trouvé contre lui. L'agriculteur d'une quarantaine d'années avait été placé en garde à vue lundi pour des vérifications, liées à sa connaissance d'un Français impliqué dans des opérations de terrorisme. Les enquêteurs cherchaient à déterminer son éventuelle implication dans un trafic d'armes à destination de la France.

Une perquisition réalisée lundi à son domicile "n'a pas permis de découvrir d'éléments de nature à confirmer la participation de l'intéressé à l'importation d'armes à feu, aussi la garde-à-vue de cet individu a été levée ce jour sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui", précise le communiqué.  Le procureur de Nancy a expliqué que selon les premiers éléments recueillis, cet homme et Grégoire Moutaux "allaient en Ukraine pour des démarches matrimoniales". Grégoire Moutaux, arrêté le 21 mai en possession d'un arsenal de guerre, prévoyait selon les services secrets ukrainiens (SBU) "quinze attentats terroristes en France à la veille et pendant le championnat" de l'Euro 2016.

Une enquête a été ouverte pour transport d'armes en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de commettre un délit, après son interpellation en Ukraine. "Les investigations se poursuivent pour déterminer si ce trafic d'armes avait des relais actifs sur le territoire français", conclut le communiqué de la juridition de Nancy. Fin mai, la France avait adressé une demande d'entraide aux autorités judiciaires ukrainiennes dans ce dossier.