Fillette touchée par une balle perdue à Bondy : "J'ai crié, j'avais chaud, je n'entendais plus rien"

  • A
  • A
Fillette touchée par une balle perdue à Bondy : "J'ai crié, j'avais chaud, je n'entendais plus rien"
@ Europe 1
Partagez sur :

Alors qu'elle dormait dans son lit, une fillette a été touchée par balle à la hanche. Elle a d'abord cru à une morsure avant de voir le trou dans le mur de sa chambre.

Elle était dans son lit quand elle a été blessée par balle. Une fillette de 11 ans a été touchée samedi par une munition de calibre 7.62 mm qui a traversé le mur de son appartement à Bondy (Seine-Saint-Denis). Elle avait été transportée à l'hôpital sans que son pronostic vital ne soit engagé. Trois jours après cette scène inouïe, elle a pu témoigner au micro d'Europe 1.

"Je n'entendais plus rien". Il est 8h45 samedi quand une déflagration retentit dans le quartier nord de Bondy. Ce sont des coups de feu tirés en l'air mais une balle perfore le mur d'un bâtiment voisin au niveau du quatrième étage, là où dort Soumaya. Le projectile l'atteint au niveau de la hanche. "J'ai eu mal tout de suite, j'ai crié, j'avais chaud, je n'entendais plus rien. Au début, j'ai cru que quelque chose m'avait mordue, une grosse bête. Après, comme j'ai vu le trou dans le mur, je me suis dit, c'est sûr, c'est une balle. J'ai eu vraiment peur. Ma sœur a appelé la voisine."

La balle ne s'est pas enfoncée. Zhora la voisine de pallier se précipite. Elle se souvient d'une petite fille courbée en deux, la main sur le dos. "J'ai vu le sang par terre et quand j'ai regardé la petite, j'ai vu la blessure d'une balle. Nous sommes choqués." Heureusement, la paroi a ralenti la balle, qui s'est simplement fichée sous la peau de la petite fille sans s'enfoncer profondément. Soumaya a pu rentrer chez elle lundi après deux nuits à l'hôpital. Toujours sous le choc, elle refuse de dormir dans sa chambre, où l'impact de la balle est toujours bien visible à une trentaine de centimètres au niveau du plancher.