Evasion au palais de justice de Poitiers

  • A
  • A
Evasion au palais de justice de Poitiers
@ Max PPP
Partagez sur :

Un homme déjà condamné à de la prison ferme a pris la fuite par les toits. Il serait en cavale.

Il devait être présenté à un juge d'instruction mais s'est échappé par les toits. Un homme est activement recherché, notamment par le GIPN, après s'être évadé du palais de justice de Poitiers lundi vers midi. Selon France Bleu Poitou, le fugitif aurait pu quitter les alentours du palais de justice et serait en cavale. Un avis de recherche a été lancé et le dispositif de recherche autour du palais de justice reste actif.

Déjà condamné à de la prison ferme. Le suspect, âgé de 34 ans, avait été déféré au parquet vers 8 heures et devait être présenté à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen pour "tentative de meurtre". Il avait été interpellé dans le courant du week-end pour des violences sur sa compagne et une amie. Selon le procureur, l'homme avait déjà été condamné en 2004 à six mois de prison avec sursis pour violence par conjoint. Il a depuis également été condamné pour des faits de délinquance routière.

Hélico, pompiers et GIPN sur place. C'est alors qu'il se trouvait dans un local réservé à l'instruction, au deuxième et dernier étage du palais, qu'il a pris la fuite par les toits. L'évasion a entraîné le déploiement d'un important dispositif, impliquant le Groupement d'intervention de la police nationale (GIPN), un hélicoptère de la gendarmerie et les pompiers. Des effectifs nombreux motivés par la topographie complexe des lieux, a expliqué le procureur.

Des photos de la recherche :



[PHOTOS] Le GIPN à la recherche d'un évadé à...par francebleu-grandouest

Caché sous les toits avant de s'évader. Vers midi, les recherches se poursuivaient et le fugitif n'avait pas été localisé. Les enquêteurs estiment qu'il se serait, dans un premier temps, caché sous les toits. Le quartier du palais de justice, aux vieilles rues tortueuses, toits pentus et glissants, était en partie bouclé à la mi-journée pour faciliter les recherches. Mais la police n'a pas pu inspecter tous les bâtiments du quartier car de nombreux magasins sont fermés le lundi. Selon des informations de France Bleu Poitou, l'évadé aurait pu sortir du périmètre de sécurité et serait en cavale.