Euro 2016/Marseille : dix personnes jugées en comparution immédiate lundi

  • A
  • A
Euro 2016/Marseille : dix personnes jugées en comparution immédiate lundi
A Marseille samedi.@ LEON NEAL / AFP
Partagez sur :

Il s'agit de six Britanniques, un Autrichien et trois Français. Aucun Russe n'a en revanche pu être interpellé, le procureur les jugeant "extrêmement entraînés".

La police n'a pu interpeller aucun des 150 hooligans russes, "extrêmement entraînés", qui ont semé le trouble à Marseille vendredi et samedi, a déclaré lundi matin Brice Rolin, le procureur de la République de Marseille, lors d'un point presse.

"Pas de failles". Six Britanniques, un Autrichien et trois Français vont être jugés dès lundi en comparution immédiate pour violences. Des peines d'incarcération et d'interdiction du territoire pour les étrangers seront requises contre eux, a précisé le procureur. Les agresseurs de l'Anglais, qui est toujours lundi dans un état "critique", n'ont cependant pas été identifiés. "Il n'y a pas eu de faille" dans le maintien de l'ordre à Marseille, a par ailleurs jugé Brice Robin.

63 gardes à vues. Après des premiers heurts dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier de la Canebière, les violences se sont poursuivies samedi dans la même zone mais aussi près du Stade-Vélodrome après le match de l'Euro entre l'Angleterre et la Russie. Les policiers ont procédé à "116 interpellations, dont 63 ont donné lieu à des gardes à vues", selon un communiqué du ministère de l'Intérieur publié dimanche.