Euro 2016 : des identitaires français à l'origine de la bagarre de Nice

  • A
  • A
Euro 2016 : des identitaires français à l'origine de la bagarre de Nice
Le stade de l'Allianz Riviera, à Nice@ ROBERT GRAHN / EUROLUFTBILD / AFP
Partagez sur :

Samedi, 25 à 30 Français, identifiés plus tard comme des supporters locaux assez connus d'un groupe ex-identitaires, sont venus perturber la fête. 

Vingt-cinq à 30 Français d'extrême droite sont à l'origine de la bagarre entre supporters qui a fait neuf blessés samedi soir à Nice, à la veille d'un match de l'Euro 2016 entre la Pologne et l'Irlande du Nord, a déclaré lundi le procureur de la ville. 

"Les Polonais et les Irlandais faisaient la fête..." Parmi ces Français, certains ont appartenu dans le passé à un groupe de supporters du club local, la Brigade Sud Nice, dissoute en 2010 par le gouvernement, a précisé le procureur de la République, Jean-Michel Prêtre. "Alors que les Polonais et les Irlandais déjà très mélangés faisaient la fête dans le vieux Nice, 25 à 30 Français, identifiés plus tard comme des supporters locaux assez connus d'un groupe ex-identitaires, se sont présentés", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "S'en est suivie, à la suite de diverses provocations, une bagarre qui a duré 2'50", a-t-il poursuivi.

Traumatisme cranien pour un Français touché. "Ce sera terminé pour ces personnes violentes de pouvoir participer d'une manière ou d'une autre à l'Euro 2016. Ils seront, pour les Français, interdits de stade et, pour les étrangers, interdits de territoire national par décision judiciaire", a-t-il encore dit. Un Français, atteint à la tête par une bouteille, a subi un grave traumatisme crânien, mais son pronostic vital n'est pas engagé, a précisé le procureur. Les autres blessés, en majorité des supporters d'Irlande du Nord, ont été plus légèrement touchés.