Etudiante française tuée en Autriche : un portrait-robot diffusé

  • A
  • A
Etudiante française tuée en Autriche : un portrait-robot diffusé
@ Police du Tyrol
Partagez sur :

INFO E1 - Les enquêteurs offrent 10.000 euros de récompense au total pour retrouver sa trace.

PORTRAIT-ROBOT. Les investigations progressent dans l'enquête sur le meurtre de Lucile, la jeune étudiante française de 20 ans dont le corps a été retrouvé dimanche matin sur les rives de l'Inn, à Kufstein, dans l'ouest de l'Autriche. Les enquêteurs sont désormais sur la piste d'un suspect et jeudi, la police criminelle du Tyrol a publié un portrait-robot. Au total, 10.000 euros de récompense son offert en cas de témoignage décisif.

Un étrange individu sortant des berges. Ce portrait-robot a été établi sur la base du témoignage d'une automobiliste, selon les informations receuillies par Europe 1. Le soir des faits, aux alentours de minuit, cette femme arrêtée à un feu,  aurait aperçu un homme sortir de la berge. Le comportement de ce dernier intrigue la témoin, qui pense alors que l'individu est alcoolisé :  l'homme est en fait en train de nettoyer son pantalon, très sale et plein de sable, selon son témoignage.

Un lien avec d'autres agressions de jeunes femmes ? Mercredi, le directeur de la police criminelle du Tyrol, Walter Pupp, avait indiqué que ses services étudiaient les similitudes de ce meurtre avec d'autres attaques ou vols visant des femmes à Kufstein, mais aussi dans la région voisine de Bavière, en Allemagne, avec laquelle Kufstein est frontalière. "Nous avons obtenu des éléments de la part de la population que nous sommes en train d'examiner", avait-il ajouté.  La piste d'un crime sexuelle, très vite écartée par les enquêteurs, a été définitivement invalidée par les analyses de médecine légale. L'enquête devra donc faire la lumière sur le mobile du tueur.

Toujours pas de trace de l'arme du crime. La police a poursuivi ses investigations mercredi sur le site du meurtre de l'étudiante. Les recherches menées mardi par des plongeurs dans le lit de l'Inn, la rivière qui traverse la ville de Kuffstein "n'ont rien donné de positif", a indiqué  Walter Pupp. Un hélicoptère avait aussi été mobilisé pour tenter de retrouver l'arme du crime, un objet contondant non identifié, ou le sac à main et le téléphone portable de Lucile, toujours manquants. La police attend pour le début de la semaine prochaine le résultat des analyses des traces d'ADN prélevées sur le corps et le lieu du crime.