Enzo : 18 ans de prison pour le beau-père

  • A
  • A
Enzo : 18 ans de prison pour le beau-père
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le beau-père du garçon, qui n'a pas reconnu les faits, a été condamné à 18 ans de réclusion.

Les assises du Gard, qui se penchent depuis mardi les circonstances de la mort d'Enzo, 3 ans, ont condamné son beau-père à 18 ans de réclusion criminelle, peine assortie d'une période de sûreté de 10 ans. Le petit garçon avait succombé à des violences répétées en 2008 près d'Alès. L'avocat général avait requis mercredi vingt ans de réclusion criminelle.

François Gimenez, 32 ans, était accusé de "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur un mineur de moins de 15 ans par ascendant", ainsi que de "tortures et actes de barbarie sur un mineur de moins de 15 ans de manière habituelle". Devant la cour, il n'a pas reconnu les faits, évoquant un accident.

La mère d'Enzo aussi condamnée

La mère du garçon, Cindy Meyrueix, 28 ans, a été condamné 30 mois d'emprisonnement, dont 6 mois ferme avec injonction de soins psychologiques. Accusée de non-assistance à personne en danger, l'avocat général avait requis à son encontre deux ans de prison.

Mardi, la cour a entendu deux gendarmes. L'un d'eux a expliqué notamment que le corps du petit garçon était couvert de bleus quand il l'a découvert aux urgences de l'hôpital d'Alès, quelques heures après le drame. "C'est comme si on l'avait passé dans une bétonnière, il n'y avait pas un centimètre carré qui n'était recouvert de bleus", a-t-il dit à la barre.