Enfant écrasé par un rideau métallique : un agent de sécurité en garde à vue

  • A
  • A
Enfant écrasé par un rideau métallique : un agent de sécurité en garde à vue
Partagez sur :

Le drame avait eu lieu dans le parking d'une galerie commerciale de Toulouse le vendredi 19 août.

Un agent de sécurité de la société France Gardiennage a été mis à pied et placé en garde à vue après qu'un garçon de 5 ans a été écrasé par un rideau métallique dans une galerie commerciale toulousaine, a-t-on appris jeudi auprès de la société et du parquet.

Extrême gravité des faits. L'agent, âgé de 55 ans, a été placé en garde à vue jeudi matin et était toujours entendu en fin d'après-midi, a-t-on indiqué au parquet de Toulouse, afin notamment de "vérifier comment il travaillait par rapport aux prescriptions qui existent dans cette entreprise". "Compte tenu de l'extrême gravité des faits, dans l'attente des conclusions de l'enquête qui devront déterminer l'origine de la défaillance, l'agent a été mis pied en date du 22 août 2016", avait pour sa part précisé France Gardiennage. L'accident, très rare, s'était produit vendredi 19 août vers 22h30, à la fermeture du centre commercial Espace Gramont, situé dans le nord-est de Toulouse.

Qualifié pour la sécurité incendie seulement. Selon les premiers éléments de l'enquête, cité par France Gardiennage, "peu avant 22h30, heure de fermeture du centre commercial, l'enfant et sa famille ont accédé au parking souterrain en empruntant la rampe de sortie des véhicules". "Le jeune garçon, alors qu'il pénétrait à nouveau dans l'enceinte du parking après en être ressorti, a été pris sous un rideau métallique en cours d'abaissement", selon la société de gardiennage. Transporté à l'hôpital Purpan "en urgence absolue", il a succombé à ses blessures. L'agent affecté sur le site le soir de l'accident, et qui a été mis à pied, disposait d'une qualification d'agent des services de sécurité incendie. Il avait été recruté au sein de l'entreprise en 2013 et avait travaillé à plusieurs reprises sur le site de Toulouse Gramont. "Jamais, jusqu'à ce jour, l'entreprise n'avait eu à connaître d'événement d'une telle gravité dans l'exercice de ses missions", selon le communiqué. France Gardiennage emploie 2.000 salariés qui gèrent la sécurité de plus de 400 sites partout en France.