Endetté, il tue sa famille et se suicide

  • A
  • A
Endetté, il tue sa famille et se suicide
Un homme de 62 ans a tué sa femme, sa fille et sa mère avant de se suicider dans sa maison de Pont-de-Metz, dans la Somme.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un couvreur de 62 ans de la Somme s’est pendu après avoir tué sa mère, sa femme et sa fille.

C’est une scène d’horreur qu’ont découverte mardi après-midi le maire de Pont-de-Metz, dans la Somme, un huissier et un policier. Tous trois étaient venus chez un couvreur de 62 ans pour faire l’inventaire de ses meubles avant une saisine, lorsqu’ils ont vu l’homme pendu dans son jardin.

Trois victimes

Tous trois ont ensuite aperçu à l’intérieur du pavillon le corps de deux femmes : l’épouse et la fille du retraité, âgée d'une trentaine d'années. Le sexagénaire avait visiblement égorgé les deux femmes, avant de se pendre. Il s’est visiblement attaqué à sa mère, puisque le corps sans vie de cette femme, âgée d'environ 90 ans, a été découvert dans son appartement d'Amiens.

Seule rescapée de ce drame : la sœur du couvreur. Les enquêteurs ont craint, dans un premier temps, que le tueur présumé ait pu faire une cinquième victime. Mais cette femme handicapée, dont le couple s'occupait, a été finalement retrouvée vivante à son domicile.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le carnage se serait produit en tout début d'après-midi. Des témoins ont effectivement assuré avoir vu les victimes et le meurtrier présumé, vivants, pour la dernière fois vers 13 heures. L’homme a laissé une lettre, bien en vue, sur une table de la maison et dans laquelle il explique son geste. Dans ce courrier, il évoque des dettes issues apparemment de prêts à la consommation pour un montant de "plusieurs milliers d'euros", a précisé le procureur.

Les dettes l’ont poussé au drame

"C'est un drame de l'endettement", a déploré Gérard Arlacon, le maire de Pont-de-Metz. "On n’avait pas connaissance de ce problème financier de cette famille qui était discrète, qui ne posait pas de problèmes. Ils habitaient dans la maison qu’ils avaient fait construire. Ils n’étaient jamais venus en mairie pour quoi que ce soit. Pour en arriver là, quand même… De là à tuer tout le monde", s'étonne l'élu sur Europe 1. D'après les premiers éléments de l'enquête, l'homme était endetté à hauteur de 10.000 euros environ, et n'avait jamais déposé de dossier de surendettement.

Dans le quartier, les riverains sont traumatisés. "On ne s’attendait pas du tout à ça. On les a encore vus ce week-end. Jamais on n’aurait pensé à un tel drame dans le quartier. On n’a rien vu. Rien vu, rien vu. Le comportement était toujours le même. Toujours aussi gai, toujours serviable. On n’a jamais ressenti ça", témoigne une voisine.

L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale de la Somme, appuyée par la police scientifique et technique de la Direction interrégionale de la police judiciaire de Lille. Elle doit permettre notamment de désigner dans quel ordre les victimes ont été tuées.