Encore des bijoux volés sur la Riviera

  • A
  • A
Encore des bijoux volés sur la Riviera
Des bijoux ont encore été volés sur la Côte d'Azur, dans le sud de la France, moins d'une semaine après un casse spectaculaire à Cannes où un homme seul a fait main basse sur 100 millions d'euros de pierres précieuses, a indiqué samedi la gendarmerie.@ MAXPPP
Partagez sur :

Des objets d'un montant estimé à 40.000€ ont été dérobés dans trois chambres du Grand Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat.

L'INFO. Le fantôme d'Arsène Lupin hante-t-il le Midi ? Des bijoux ont encore été volés sur la Côte d'Azur, moins d'une semaine après un casse spectaculaire à Cannes où un homme seul a fait main basse sur 100 millions d'euros de pierres précieuses, a indiqué samedi la gendarmerie. Des bijoux et autres valeurs, d'un montant estimé à 40.000 euros, ont cette fois été dérobés vendredi dans trois chambres du Grand Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat entre Nice et Monaco, sur la prestigieuse presqu'île des milliardaires, a indiqué samedi la gendarmerie.

Les faits. La direction a constaté vers 20h que les petits coffre-forts individuels avaient été brisés. Deux coffres ont été fracturés et des tentatives sur deux autres ont été déjouées, a-t-on par ailleurs appris de sources proches de l'enquête. Le ou les cambrioleurs ont pris la fuite malgré le bouclage des routes de la presqu'île située à l'est de Nice. La Brigade de recherches de Nice et la Brigade Territoriale de Beaulieu-sur-Mer sont à leurs trousses, précise Nice Matin, qui ajoute que les clients n'étaient pas dans leurs chambres au moment du vol.

La série. Ce type de cambriolage est très fréquent sur la Côte d'Azur en été et il est sans commune mesure avec celui de Cannes dimanche dernier, nuance toutefois la gendarmerie. Dimanche à l'hôtel Carlton, à l'occasion d'une exposition-vente organisée par le joaillier Leviev, un homme seul s'était fait remettre, sous la menace d'une arme, des bijoux incrustés de diamants, soit un butin d'anthologie de plus de 100 millions d'euros.

Mercredi, deux hommes armés et opérant à visage découvert avaient également dévalisé un horloger de luxe sur la Croisette à Cannes, emportant une centaine de montres d'une valeur supérieure à un million d'euros. Un collier de diamants du joaillier De Grisogono d'une valeur de deux millions d'euros avait auparavant disparu en mai lors d'une soirée organisée en marge du festival de Cannes. Quelques jours plus tôt, des bijoux de la maison Chopard avaient été dérobés dans une chambre d'hôtel louée par l'employé du joaillier à Cannes.