En fuite, Geneviève assure être "heureuse"

  • A
  • A
En fuite, Geneviève assure être "heureuse"
"Je vais bien et je suis heureuse", assure Geneviève, la lycéenne de 16 ans originaire du Puy-en-Velay qui a fugué le 4 décembre dernier.@ DR
Partagez sur :

L’adolescente de 16 ans s’est confiée, depuis Notre-Dame-des-Landes, au journal Le Parisien.

L’INFO. "Je vais bien et je suis heureuse". Geneviève, la lycéenne de 16 ans originaire du Puy-en-Velay qui a fugué le 4 décembre dernier, se confie mardi dans les colonnes du Parisien. La jeune fille assume son choix d’avoir quitté le domicile familial pour rejoindre les rangs  des opposants au futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.

>>> A LIRE AUSSI : La fugueuse Geneviève fait de la résistance

"Je suis en accord avec moi-même" . "Je ne partirai pas", assure Geneviève, que le journal montre sur une photo vêtue d’un manteau en cuir clouté, d’une tenue de camouflage avec des rangers aux pieds. "Je veux vivre dehors, faire des rencontres inattendues, être libre de mes mouvements", explique-t-elle, demandant à sa famille "de respecter (son) choix"." Surtout, je suis en accord avec moi-même", ajoute la jeune fille qui se définit "comme une anarchiste".

"On défend une cause juste". "Ici, on vit en communauté, et ça me plaît", affirme Geneviève. "Ensuite, je me reconnais dans le combat des anti-aéroport, un projet qui menace la nature sans être nécessaire. On défend une cause juste", ajoute-t-elle.

"Dégoûtée" du départ de Camille. Geneviève regrette au passage le départ de Camille, la lycéenne qui l’accompagnait dans sa fugue, et que son père est venu chercher dimanche à Notre-Dame-des-Landes. "Je suis dégoûtée, d’autant plus qu’on l’a forcée à partir", déplore Geneviève.  Avant de préciser : "Elle a proposé à ses parents de venir pour voir qu’elle allait bien, et ils en ont profité pour l’emmener".