Elle tue sa fille handicapée

  • A
  • A
Elle tue sa fille handicapée
@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

La mère élevait seule sa fille handicapée. Un "drame du désespoir", selon le procureur.

Elle pouvait plus supporter toute seule cette "charge". C’est ce qui a motivé le terrible geste de cette mère de famille, originaire de la région parisienne, qui a tué lundi sa fillette de 8 ans, handicapée moteur cérébrale. Elle a ensuite tenté de suicider, en vain. C'est un "drame du désespoir", a commenté mardi le procureur de Rennes.

Venue s’installer il y a deux mois à Saint-Malo, dans l’Ille-et-Vilaine, chez sa mère retraitée après s’être séparée de son compagnon, cette femme âgée de 44 ans élevait seule sa fille. Or celle-ci est très lourdement handicapée, sans autonomie, et son état nécessitait la présence permanente d'une tierce personne. Elle "pleurait tout le temps", a raconté le procureur.

"Elle pleurait tout le temps"

La mère aurait drogué sa fille avec des médicaments, avant de l’étrangler, a indiqué le parquet de Saint-Malo. Après avoir tué sa fille, la mère aurait tenté de se suicide en absorbant elle aussi des médicaments. Rapidement acheminée vers le centre hospitalier de Saint-Malo, ses jours ne sont plus en danger.

La mère a reconnu "succinctement le caractère volontaire de l'homicide", a confié le parquet de Rennes. L'autopsie de l'enfant réalisée mardi a confirmé cette version. La mère, qui est toujours hospitalisée, devrait être entendue dans les jours à venir par les enquêteurs. Elle encourt pour assassinat la réclusion criminelle à perpétuité. "Ça peut être qualifié d'assasinat, mais aussi d'acte de désespérance", a cependant précisé le procureur de la République.