Echirolles : dix accusés condamnés à des peines de 8 à 20 ans de réclusion

  • A
  • A
Echirolles : dix accusés condamnés à des peines de 8 à 20 ans de réclusion
@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

La cour d'assises de l'Isère a rendu son verdict au procès de la rixe mortelle d’Échirolles, dans laquelle Kevin et Sofiane avaient trouvé la mort

Un peu plus de trois ans après les faits, la justice a tranché. Après un procès à huis clos, et après six semaines de débat, les douze accusés dans la rixe d'Echirolles - qui avait entraîné la mort de deux personnes - sont fixés : 10 d'entre eux ont été condamnés condamnés à des peines de 8 à 20 ans de réclusion. Les deux derniers ont été acquittés. La peine la plus lourde, 20 ans, a été prononcée à l'encontre d'Ilyes Tafer, accusé d'avoir porté des coups de couteau lors de la rixe, alors qu'il n'avait reconnu que des coups de poing. 

"Tu étais là assassin!" Les verdicts ont été rendus dans une atmosphère très tendue. Ibrahim Camara, 24 ans, l'un des deux acquittés, a essuyé des insultes: "Tu étais là assassin!", a crié une proche d'un des condamnés, ce qui a provoqué l'évacuation d'une partie de la salle et une suspension d'audience. Gendarmes et policiers sont alors intervenus dans le box, il y a eu quelques échanges de coups entre forces de l'ordre et des accusés. L'audience a repris une dizaines de minutes après, pour égrener la suite des condamnations, avec les mêmes réactions très vives. "Vous faites de nous des assassins mais ceux qui ont tué vos fils ont été acquittés", a crié un des détenus, une fois les peines prononcées.

Venger "la fierté du quartier". Tout avait commencé le 28 septembre 2012 par une bagarre devant un lycée d'Échirolles entre Wilfried, le frère de Kevin, et un autre garçon avec lequel il avait un contentieux au sujet d'une jeune fille. S'ensuivent des affrontements entre différents groupes des quartiers des Granges à Échirolles et de la Villeneuve à Grenoble. En début de soirée, une vingtaine de jeunes de la Villeneuve décident de venger "la fierté du quartier". Kevin, rejoint par son ami Sofiane, attend dans le parc Maurice Thorez d'Échirolles, demandant aux plus jeunes de rentrer chez eux.

Hollande et Valls sur place. Marteau, manche de pioche, bouteille de vodka, pistolet à grenailles : le déchaînement de violence durera une vingtaine de minutes. Kevin, 21 ans, étudiant en master, est frappé de huit coups de couteau, dont un mortel au poumon. Sofiane, éducateur de 22 ans, est lui poignardé 31 fois, dont neuf fois dans le dos, et frappé au crâne avec un marteau. Il décédera le lendemain de multiples hémorragies internes. Face à l'émotion suscitée par ce drame, François Hollande et Manuel Valls s'étaient rendus sur place trois jours plus tard.