Drôme : les recherches ont repris

  • A
  • A
Drôme : les recherches ont repris
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un garçon de 10 ans est porté disparu depuis mardi, après être tombé dans une rivière en crue.

L'enfant jouait au ballon quand le drame est survenu. Un garçon de 10 ans a été emporté mardi par la rivière Les Claires à St-Rambert-d'Albon, dans la Drôme. Il jouait au football avec des amis lorsqu’il a glissé sur une plaque de béton avant de tomber dans la Drôme, rapporte France 3 Rhône-Alpes. Ses deux amis, impuissants face au courant qui emportait leur ami, ont alerté les riverains.

Un important dispositif déployé. Les pompiers ont déployé un gros dispositif dès mardi pour retrouver l'enfant, avec notamment un hélicoptère pour survoler la zone. Des riverains, principalement des membres de la communauté turque à laquelle appartient l’enfant, ont participé aux recherches. L'hélicoptère a survolé la zone jusqu’au petit matin et des plongeurs ont mené plusieurs expéditions. La Compagnie Nationale du Rhône a également coupé la navigation sur le fleuve. Malgré cet important dispositif, l'enfant n'a toujours pas été retrouvé.

Une opération périlleuse pour les secours. "C'est très compliqué parce qu'on a un niveau d'eau qui est élevé avec beaucoup de débris à l'intérieur des cours d'eau. Les berges du Rhône sont envahies par des arbres, c'est donc compliqué de gérer la sécurité de nos personnels pour faire ces interventions", commente le commandant Jean-Jacques Sorbier, chef du site service départemental d'incendie et de secours de la Drôme (SDIS), interrogé par France 3.

Des plongeurs en renfort.  L'espoir de retrouver le garçon vivant est donc mince. Sur place, les habitants dénoncent le manque de sécurité aux abords de la rivière. Entre 200 et 250 personnes ont manifesté mercredi à Saint-Rambert-d'Albon pour demander un renforcement du dispositif de sécurité.

Les recherches, suspendues mercredi soir après 24 heures de tentatives infructueuses, ont repris jeudi dans la matinée. Elles sont désormais supervisées par la gendarmerie qui a fait appel des plongeurs d'Aix-en-Provence. "Le niveau de l'eau n'a pas baissé et les gendarmes ont décidé de passer en phase judiciaire de recherche de corps, ce sont eux qui dirigent les opérations maintenant", ont expliqué les pompiers jeudi. Ces derniers envisageaient dès jeudi matin d'installer un barrage provisoire sur la petite rivière "Les Claires", en amont d'un pont, pour envoyer des plongeurs sonder des buses situées sous ce pont. "Des gendarmes plongeurs sont sur place et nous allons nous mettre à leur disposition", a-t-on ajouté de même source. De gros orages sont annoncés en fin de journée, avec le risque que le débit de la rivière s'accroisse.