Djihad : la jeune Quimpéroise mise en examen

  • A
  • A
Djihad : la jeune Quimpéroise mise en examen
Interpellée à son domicile, elle avait été placée en garde à vue et transférée à Paris.@ MAXPPP
Partagez sur :

Mise en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", la jeune fille a été laissée libre, sous contrôle judiciaire.

L'info. L'adolescente de 14 ans arrêtée mercredi à Quimper, et soupçonnée d'avoir voulu se rendre en Syrie pour y faire le jihad a été mise en examen vendredi par un juge antiterroriste parisien, a indiqué une source judiciaire. Mise en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", la jeune fille a été laissée libre sous contrôle judiciaire.

Une troisième jeune fille arrêtée. Interpellée à son domicile, elle avait été placée en garde à vue et transférée à Paris sur commission rogatoire d'un juge antiterroriste. L'information judiciaire avait été ouverte à Paris sur la disparition et le départ probable vers la Syrie, en juin, d'une autre adolescente de 14 ans, originaire d'Argenteuil (Val d'Oise).

Dans cette enquête, deux adolescentes de 15 et 17 ans, en contact entre elles par internet, avaient été mises en examen la semaine dernière pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et placées sous contrôle judiciaire la semaine dernière.

"Des actions de type terroriste" envisagées. Selon une source proche de l'enquête, l'adolescente de 15 ans, originaire des Hautes-Pyrénées, a été en contact, via Internet, avec la jeune fille disparue. Soupçonnée de vouloir se rendre en Syrie, elle faisait l'objet d'une interdiction de quitter le territoire prononcée par un juge des enfants, selon la même source, qui ajoute que dans de récents échanges de courriers électroniques, elle envisageait "des actions de type terroriste sur le territoire national".