DJ tué : mise en examen pour meurtre

  • A
  • A
DJ tué : mise en examen pour meurtre
La salle des fêtes où a eu lieu l'agression.@ MAXPPP
Partagez sur :

Un homme, suspecté d'avoir instigué l'agression, a été mis en examen pour meurtre.

L'enquête sur l'agression mortelle de Claudy Elisor, un DJ frappé à coups de barres de fer, de poing américain et de chaise, par une dizaine de personnes durant la nuit de la Saint-Sylvestre au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, prend tournure. Deux hommes ont été déférés dimanche et placés en détention provisoire.

L'un d'entre eux a été mis en examen pour meurtre. Il s'agirait de l'instigateur présumé de l'agression qui, le soir du drame, s'était vu refuser l'entrée à la soirée du DJ. Âgé de 21 ans, le suspect a reconnu les faits, selon la procureur Sylvie Moisson. L'autre homme déféré est l'un de ses complices. Agé de 25 ans, il a été placé sous statut de témoin assisté car il nie le faits.

La Cité 212 au coeur de l'affaire

Tous deux font partie des six personnes interpellées jeudi soir et vendredi matin, à la Cité 212, au Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Samedi, une septième personne s'était rendu à la police. Son degré d'implication dans le passage à tabac de Claudy Elisor reste inconnu. Il pourrait s'agir de la personne restée à bord de la voiture utilisée par les agresseurs après les faits selon une information du parisien.fr.

Le motif dérisoire de l'agression avait suscité une vive émotion. Le père de famille de 33 ans avait simplement refusé l'entrée de la salle des fêtes où se tenait une soirée privée qu'il avait organisée. Son interlocuteur était revenu se venger, accompagné d'une dizaine de personnes. Les agresseurs s'en étaient même pris aux invités. Claudy Elisor avait succombé à ses blessures mercredi soir à l'hôpital Beaujon de Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine.