Disparus d'Orvault : les traces de sang appartiennent à la famille

  • A
  • A
Disparus d'Orvault : les traces de sang appartiennent à la famille
La maison de la famille disparue, à Orvault, en Loire-Atlantique @ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Deux parents et leurs deux enfants de Loire-Atlantique n'ont pas été vus depuis le 16 février.

Les traces de sang découverts samedi dans une maison à Orvault, près de Nantes, appartiennent bien à la famille habitant les lieux et qui est portée disparue depuis neuf jours. Deux parents et leurs deux enfants de Loire-Atlantique n'ont pas été vus depuis le 16 février.

"A la suite des résultats du laboratoire que nous avions sollicité en urgence pour analyser les prélèvements sanguins, je vous confirme que les traces de sang retrouvées appartiennent aux membres de la famille, mais je ne souhaite pas donner plus d'éléments", a déclaré le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès, précisant avoir reçu l'information ce dimanche.

La voiture du fils introuvable. Le parquet a décidé samedi d'ouvrir une enquête pour homicides volontaires, enlèvements et séquestrations après que des éléments troublants ont été découverts par les policiers au domicile du couple à Orvault, près de Nantes. Une paire de chaussettes et un téléphone maculés de sang ont en effet été trouvés dans un bureau de la maison. Des traces de sang, roses et rouges, essuyées ont également été relevées sous l'escalier. Ces traces "nous font penser qu'il y a eu une scène de violences sans qu'on ait de détail à ce stade de l'enquête", indiquait samedi le procureur Pierre Sennès. Par ailleurs, aucun drap n'était sur les lits des chambres, et certains étaient étendus à l’intérieur de la maison, pas encore secs.

Les deux voitures du couple sont désormais placées sous scellés : seul manque celle du fils, Sébastien, âgé de 20 ans, qui aurait connu des soucis psychologiques par le passé. Son lieu de résidence dans le Maine-et-Loire a été perquisitionné sans résultat, tout comme celui de la fille de la famille, Charlotte, âgée de 18 ans, en Vendée.