Disparition de Fiona : les aveux de la mère et du beau-père

  • A
  • A
Disparition de Fiona : les aveux de la mère et du beau-père
Cécile Bourgeon, la mère de Fiona, en mai dernier@ MAXPPP
Partagez sur :

Selon sa mère, la fillette serait morte sous les coups de son beau-père puis enterrée.

L'INFO. L'enquête semblait piétiner depuis quatre mois. En l'espace de 24 heures, elle a pris une toute autre tournure. Placée en garde à vue depuis mardi soir à Perpignan, la mère de Fiona, la fillette de cinq ans censée avoir disparue en mai dernier dans un parc de Clermont-Ferrand, est passée aux aveux mercredi. Cécile Bourgeon a avoué aux enquêteurs que l'enfant est morte accidentellement sous les coups de son beau-père. Une version que conteste, Berkane Maklouf, le beau-père, qui est lui aussi passé aux aveux, mais réfute toute responsabilité dans la mort de Fiona, dont le corps aurait été enterré dans les environs de Clermont-Ferrand, à "la lisière d'une forêt".

La mère et le beau-père de la petite Fiona vont être transférés et déférés dans la journée à Clermont-Ferrand, où des fouilles seront entreprises avec eux pour retrouver le corps de Fiona.

>> ZOOM  - Quand les parents sont suspectés d’un crime

La version  initiale de la mère… Le 12 mai 2013, peu avant 19 heures, Cécile Bourgeon avait déclaré avoir perdu toute trace de sa fille Fiona, alors qu'elle se trouvait dans le parc de Montjuzet, sur les hauteurs de Clermont-Ferrand. L'enfant aurait échappé à sa vigilance alors qu'elle s'était assoupie, épuisée par une nouvelle grossesse, alors de 6 mois. Les recherches dans ce parc escarpé de 26 hectares n'avaient rien donné malgré un important dispositif militaire déployé et un appel à témoins. Mais mercredi, c'est finalement le véritable scénario du drame qui semblait se dessiner. 

13.05-clermont.recherches.1

© MAXPPP

… brisée en 24 heures. Non, Cécile Bourgeon n'était pas dans le parc ce jour-là et non Fiona n'a pas disparu. Selon une source proche de l'enquête, la fillette est morte sous les coups de son beau-père, Berkane Maklouf, au cours d'une soirée arrosée qui a eu lieu la veille ou l'avant-veille de sa disparition supposée.  Les cinq personnes gardées à vue dans cette affaire, dont la mère et le beau-père, avaient participé à cette fête tragique. Entendue à Perpignan depuis mardi, la mère de Fiona a fini par avouer mercredi.

26.09_avocat-porte-joie_930

Pour sa part, l'avocat de la mère, Me Gilles-Jean Portejoie, a refusé de préciser si elle avait en effet désigné son compagnon Berkane Maklouf, également gardé à vue à Perpignan, comme le meurtrier. Fiona "est morte accidentellement à la suite de coups qu'elle n'a pas portés personnellement bien évidemment", s'est borné a déclaré le conseil.  Toujours selon ce dernier, la fillette été enterrée dans la région de Clermont-Ferrand. L'audition de Cécile Bourgeon devait se prolonger pendant la nuit.

Le beau-père, un "toxicomane notoire" ?  Mardi soir, une perquisition a eu lieu dans l'appartement loué par le couple dans un quartier populaire du nord de Perpignan. Les enquêteurs y sont restés jusqu'à 23h30. La voiture du couple a été saisie. Des jeunes du quartier ont décrit Berkane Maklouf comme un "toxicomane notoire". "Dès qu'il est arrivé, il cherchait de l'héroïne et demandait où on pouvait en trouver", a assuré l'un d'eux. Mercredi, une perquisition avait lieu à l'ancien domicile de Cécile Bourgeon à Clermont, dans un immeuble du centre-ville."Les enquêteurs n'ont pas mis la mère en garde à vue rapidement car elle était enceinte, mais ils auraient bien aimé. Elle a accouché en août, ils ont attendu un mois pour la mettre en garde à vue", selon une source proche de l'enquête.

13.05 fiona.clermont.jpg

© DR

 Une version différente pour le beau-père... Berkane Maklouf, le beau-père de Fiona, est lui aussi passé aux aveux durant sa garde à vue. Il donne une version différente de celle de Céline Bourgeon. Selon ses dires, rapportés par son avocat, Fiona aurait voulu imiter sa mère alors enceinte de cinq mois et prise de nausée au moment des faits. Elle aurait ainsi tenté de se faire vomir, ce que son beau-père lui aurait interdit. "L'enfant se serait étouffé pendant la nuit dans son vomis. Il l'aurait trouvé dans cet état le matin. Devant cette situation, ils ont paniqué", a expliqué l'avocat du beau-père de Fiona. Selon lui, ce soir là, il n'y a pas eu de coups autres qu'une "fessée". Seule l'autopsie du corps de l'enfant une fois retrouvé permettrait de déterminer qui dit vrai.

Qui reconnaît avoir creusé le trou. Durant sa garde à vue, le beau-père a de Fiona également reconnu avoir caché le corps et creusé le trou qui a servi à enterrer Fiona. Mais cet homme n'ayant pas le permis de conduire, c'est vraisemblablement Céline Bourgeon qui devait être au volant à ce moment-là.