Digne : deux pompiers morts en opération

  • A
  • A
Digne : deux pompiers morts en opération
C'est la troisième fois dernièrement que le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de la région est endeuillé.@ MaxPPP
Partagez sur :

Les soldats du feu intervenaient samedi sur l'incendie d'une maison dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Ils avaient 16 et 35 ans. Deux pompiers sont morts samedi lors d'une intervention dans une maison à Digne-les-Bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence. C'est la troisième fois, en un peu plus de deux ans, que le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) des Alpes-de Haute-Provence, est endeuillé. Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, a témoigné dans un communiqué de sa "profonde émotion" à l'annonce de ce décès.

Une quarantaine d'hommes mobilisés

L'incendie s'est déclaré  autour de 20 heures et a été éteint peu avant deux heures, ont indiqué les pompiers. L'occupante de la maison qui avait donné l'alerte n'a pas été blessée et les circonstances exactes de la mort, à 21 heures, des deux pompiers n'ont pas encore été établies, ont expliqué les pompiers de Digne-les-Bains. Selon le site internet du quotidien La Provence, d'importants moyens ont été mobilisés pour lutter contre le feu, "une quarantaine d'hommes et plusieurs et plusieurs véhicules".

Condoléances de Manuel Vals

"Malgré la rapidité des soins prodigués par leurs camarades, un sous-officier professionnel de 35 ans et un jeune sapeur-pompier volontaire de 16 ans n'ont malheureusement pas pu être ramenés à la vie. Manuel Valls adresse ses sincères condoléances aux familles des victimes et fait part de son soutien au corps départemental des sapeurs-pompiers des Alpes de Haute-Provence qui est, aujourd'hui, une nouvelle fois, durement éprouvé", a  indiqué le ministère de l'Intérieur dans son communiqué.

Troisième accident en deux ans

Un nouveau drame pour le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) des Alpes-de Haute-Provence, composé de 66 pompiers professionnels et de 1450 pompiers volontaires. En juillet 2011, deux pompiers volontaires étaient morts électrocutés à Annot alors qu'ils intervenaient dans une ferme. L'année précédente, en juillet 2010, un autre pompier volontaire du département avait péri, victime d'émanations de monoxyde de carbone lors d'une intervention dans une cave inondée à Oraison.