Di Grégorio soupçonné de dopage

  • A
  • A
Di Grégorio soupçonné de dopage
@ MAXPPP
Partagez sur :

Interpellé dans un dossier de dopage présumé, le coureur français est en garde à vue.

La journée de repos consécutive à la 9e étape du Tour de France a pris un tour particulier mardi. Rémy Di Grégorio, coureur français de l'équipe Cofidis dont le nom a été révélé par Europe 1, a été interpellé lundi soir lors d'une descente de police dans l'hôtel de l'équipe à Bourg-en-Bresse, dans l'Ain.

Le coureur a été placé en garde à vue dans le cadre d'une commission rogatoire ouverte en juin 2011 pour trafic de produits dopants en bande organisée. Il a été transféré à Marseille dans l'après-midi où le dossier est instruit.

Le coureur suspendu par son équipe

La police a également mené mardi matin une perquisition à l'hôtel de la formation Cofidis, qui n'a pas tardé à réagir en suspendant Rémy Di Grégorio. "Ce cas isolé ne doit pas remettre en cause la participation de l'équipe au Tour de France et pénaliser ceux qui n'ont rien à se reprocher", a commenté l'équipe de cyclisme.

"Nous venons d'apprendre qu'un de nos coureurs, engagé sur le Tour de France, aurait tenté de recourir à l'usage de substances dopantes pour améliorer ses performances. Nous ne disposons à l'heure actuelle que de très peu d'informations concernant les faits qui se seraient déroulés", a ajouté Cofidis.

"Néanmoins", poursuit l'équipe, "les soupçons qui pèsent sur le coureur mis en cause, Rémy di Grégorio, nous amènent à appliquer de manière stricte et immédiate les sanctions en vigueur dans notre équipe concernant la violation des règles d'éthique. Rémy di Grégorio est donc suspendu, dès à présent".

Une enquête sur un trafic présumé de produits dopants

La police a également placé en garde à vue deux autres hommes. L'un a été interpellé à Marseille et l'autre en Bourg-en-Bresse, tous les deux sont soupçonnés d'être "en relation" avec Rémy Di Grégorio. L'un d'eux transportait dans son véhicule des produits suspects, a-t-on simplement appris auprès du parquet de Marseille, qui ne veut pas en dire plus avant la fin de la garde à vue des trois hommes qui peut durer jusqu'à 48 heures.

L'enquête, qui aurait débuté il y a un an, est menée par les policiers et gendarmes de l'Office central contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique.

10.07 Rémy Di Grégorio, alors coureur de l'équipe Française des Jeux. 930622

© MAX PPP

 Grimpeur âgé de 26 ans, Rémy Di Grégorio est actuellement 35e au classement général. Le grimpeur provençal, formé au Vélo cub de La Pomme, un quartier marseillais et comparé à Richard Virenque à l'orée de sa carrière, a fait ses débuts professionnels en 2005 dans l'équipe Française des Jeux.

En huit saisons dans l'élite, Di Grégorio a pour succès le plus notable une victoire d'étape dans Paris-Nice en mars 2011. Il courait l'an dernier sous les couleurs de l'équipe de l'équipe kazakhe Astana, une équipe concernée par plusieurs affaires de dopage.