Des voleurs dévalisent les stations de ski
© MaxPPP

Ils s’attaquent aux coffres-forts des mairies et remontées mécaniques de Savoie et Haute-Savoie.

Un cambriolage par nuit entre le 26 décembre et le 2 janvier avec une pause le soir de la Saint-Sylvestre. Tel est le bilan des voleurs de coffres-forts qui s'attaquent aux remontées mécaniques et aux mairies de plusieurs villes.

Près de 30.000 euros de butin

Tout a commencé le 26 décembre avec le braquage du coffre-fort de la mairie de Mont-Saxonnex, en Haute-Savoie. 13.000 euros ont été dérobés lors du cambriolage, perpétré à la meuleuse contre le coffre blindé. Le lendemain, la commune de Valloire, dans la vallée de la Maurienne, a été touchée. Cette fois-ci, les malfaiteurs se sont attaqués aux caisses de remontées mécaniques. Butin : 9.000 euros.

Rebelote le soir du premier de l'an à Sommand, en Haute-Savoie. Les malfaiteurs s'emparent du coffre-fort de l’école de ski en le faisant glisser sur des skis. D’un poids de près de 200 kilos, il  contenait environ 7.000 euros.

Deux malfaiteurs interpellés

A ces faits, il faut ajouter deux tentatives de braquages des caisses de remontées mécaniques au Grand-Bornand et à La Clusaz. Mais là, les malfaiteurs n'ont rien emporté et deux d'entre eux ont même été interpellées. Il s'agit de deux Lyonnais d'une vingtaine d'années. Ils ont expliqué aux enquêteurs être venus pour skier. 

Des locaux très vulnérables

Cette nouvelle forme de banditisme pourrait s'expliquer par la vulnérabilité des locaux des remontées mécaniques dans les stations de ski. "On est en pleine saison et ce sont des locaux qui ne sont pas nécessairement très protégés", explique Eric Maillot, le procureur d'Annecy. "Ce sont des lieux isolés. Pour certains, ça peut être un objectif assez facile", ajoute-t-il.

Il n'est d'ailleurs pas exclus que d'autres équipes sillonnent encore les stations de ski. Des lieux de vacances bien remplis en cette saison après les récentes chutes de neige.