Des stèles musulmanes profanées

  • A
  • A
Des stèles musulmanes profanées
@ GOOGLE MAP
Partagez sur :

L’indignation est générale après cette profanation découverte jeudi à Tarascon.

Ce sont au total sept tombes, sept stèles érigées en mémoire de soldats musulmans morts pour la France lors de la Première guerre mondiale, qui ont été profanées entre mercredi et jeudi dans le carré militaire du cimetière de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône. Sur les sept tombes vandalisées, trois se sont brisées en tombant.

Des "actes inqualifiables"

L’indignation est générale. "Nous ne laisserons pas ainsi stigmatiser les citoyens français musulmans", a prévenu vendredi le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux. Le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, Hubert Falco, a condamné quant à lui des "actes inqualifiables". Le maire de Tarascon, Charles Fabre, s’est quant à lui déclaré "outré devant un acte idiot et méprisable".

Le Conseil français du Culte musulman (CFCM) a quant à lui "condamné fermement cet acte inqualifiable, expression d'un racisme odieux et insultant à l'égard de la mémoire de ces hommes qui sont morts pour la France et un outrage à la mémoire et aux valeurs de la République". Une cérémonie de recueillement est prévue dimanche à 15 heures au cimetière.

Pas de pistes dans l'immédiat

L’enquête ne fait que débuter. Le procureur de la République de Tarascon a déclaré vendredi ne disposer d'aucune piste, "même pas d'éléments de police scientifique", a-t-il précisé. "On n'a pas d'élément sur le caractère raciste" de ces actes, a encore ajouté le procureur de la République, qui a souligné que "si les croix catholique n'ont pas été touchées, toutes les tombes musulmanes non plus".

Le CFCM insiste de son côté sur la recrudescence d’actes "islamophobes" dans la région. Le 25 avril dernier, la mosquée d’Istres et une boucherie halal à Marseille avaient été la cible de mitraillages. Pour SOS Racisme, "la multiplication des actes de profanation de sépultures et des lieux de culte témoigne du climat pour le moins malsain qui règne en France, et plus particulièrement dans la région PACA".