Des habitants de Montpellier à la chasse aux cambrioleurs

  • A
  • A
Des habitants de Montpellier à la chasse aux cambrioleurs
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Lundi après-midi, les habitants d’une cité ont traqué des cambrioleurs qui venaient de voler une mère de famille. Les malfaiteurs ont été retrouvés et remis à la police.

Une chasse à l’homme s'est déroulée lundi à Montpellier. Dans le quartier des Hauts-de-Massane, les habitants d’une cité ont traqué des cambrioleurs qui venaient de saucissonner et de cambrioler une mère de famille. Les malfaiteurs ont été retrouvés et remis à la police.

"C'est comme s'ils s'en prenaient à leur mère". Quand Hakim entre dans la salle à manger de la maison familiale, il découvre sa mère ligotée, l'air affolé. Cette femme d’une soixantaine d’années a été frappée au visage pendant que les cambrioleurs fouillaient les pièces de sa maison. Hakim décide alors de prévenir ses amis et une véritable chasse à l’homme s’organise dans ce petit quartier pavillonnaire que tous connaissent par cœur.

L’adolescent n’a d'ailleurs pas eu de difficulté à convaincre des volontaires. "Tout le quartier est parti à leur recherche. Les gens étaient choqués. Les malfaiteurs sont entrés, ils s'en sont pris à une mère de famille, c'est comme s'ils s'en prenaient à leur mère. Dans un quartier, ça va vite, les gens se balancent entre eux", confie Hakim au micro d'Europe 1.

"Oui c'est bien eux". Le jeune garçon et ses amis recoupent les renseignements et remontent rapidement jusqu’aux cambrioleurs. Une heure plus tard, Waïba, la mère de famille, se retrouve nez à nez avec ceux qui l’ont agressées. "Ils m'ont demandé : 'c'est eux qui t'ont fait ça ?' J'ai répondu : 'oui c'est bien eux'", raconte la mère de famille.

"Prenez-les maintenant". Samira, la grande sœur de Hakim appelle alors la police, pendant que les cambrioleurs restent sous haute surveillance. "Ils ont fait le boulot. Et après ils ont appelé les flics, en leur disant : 'tenez, ils sont là, les bijoux sont là, prenez-les maintenant'", confie Samira au micro d'Europe 1. Les policiers, qui cherchaient de leur coté sans succès les malfaiteurs, arrivent sur place, menottent les adolescents, avant de les placer en garde à vue.