Des futurs mariés escroqués par un faux organisateur de mariage

  • A
  • A
Des futurs mariés escroqués par un faux organisateur de mariage
Un mariage (photo d'illustration)@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Le suspect, qui sévissait dans toute la région Rhône-Alpes, touchait l’argent nécessaire pour organiser l’heureux événement, avant d’annuler quelques heures avant le mariage.

Ça devait être le plus beau jour de leur vie, mais leur mariage a viré au cauchemar. Une soixantaine de futurs mariés ont été victimes d’un faux organisateur de mariage, rapporte France Bleu. Le suspect, qui sévissait dans toute la région Rhône-Alpes, touchait l’argent nécessaire pour organiser l’heureux événement, avant d’annuler quelques heures avant le mariage, laissant les futurs mariés livrés à eux-mêmes et contraints d’organiser au pied levé une cérémonie. Plusieurs couples ont porté plainte contre ce principal-adjoint dans un collège à Firminy, dans la Loire. Mais depuis la semaine dernière, celui-ci n’a donné aucun signe de vie.

Des acomptes allant jusqu’à 12.000 euros. L’arnaque était savamment orchestrée. Si bien que le faux organisateur de mariage avait pris soin de créer un site Internet spécialisé sur la thématique – et fermé depuis. C’est donc par l’intermédiaire de ce site, baptisé Le Kaisse Traiteur, que les couples contactaient le suspect.

Ce dernier leur donnait alors rendez-vous dans un lieu public, vendait ses services, en promettant un mariage de rêve. S'en suivaient ensuite  un ou deux rendez-vous pour préciser le contenu de la prestation : location de voitures de luxe, DJ, décoration, traiteur, ateliers divers et variés. Au terme de ces rendez-vous, l’escroc présumé prenait soin de demander un acompte, notamment pour bloquer la date du mariage. Si les plus "chanceux" n’ont donné que 500 euros, certains futurs mariés ont versé jusqu’à 12.000 euros.

"Je ne pourrai pas être là demain pour faire la prestation". Jusqu’au jour de la désillusion. Quelques jours, voire quelques heures avant le mariage, le faux organisateur de cérémonie envoie un message laconique : "Je ne pourrai pas être là demain pour faire la prestation, ma société a été fermée, dépôt de bilan aujourd'hui, désolé", révèle France Bleu.

Aurélie, elle, a reçu ce SMS moins de 48 heures avant son mariage. "J'ai reçu ce texto à 22 heures, j'ai dû le lire deux fois avant d'être bien sûre. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Pour moi, mon mariage était annulé, c'était foutu", se souvient-elle avec amertume.

"Quand je pense à mon mariage, c'est un cauchemar". Les victimes ont donc toutes dû maintenir leur mariage et organiser une cérémonie au pied levé. La décoration trouvée dans un magasin d'ameublement bon marché, les gâteaux achetés au supermarché, la décoration amenée par des amis, tous décrivent une journée d’angoisse. Et un mariage de malaise.

"J'ai demandé à ma famille et mes amis de cuisiner un couscous en moins de 24 heures pour une centaine d'invités. Je n'ai pas eu la pièce montée de mes rêves, mais des gâteaux achetés en grande surface. Un fraisier, un gros chou, des tartes et un gâteau au chocolat. Pour être honnête, aujourd'hui quand je pense à mon mariage, c'est un cauchemar, un très mauvais souvenir", résume Aurélie, interrogée par France Bleu.

Le suspect en arrêt maladie. Depuis, plusieurs victimes se sont regroupées, avant de retrouver la trace de leur escroc, principal-adjoint au collège des Bruneaux, à Firminy, dans la Loire. Lundi, une vingtaine de victimes se sont rendues devant l’établissement pour obtenir des explications. Le principal les a reçues, expliquant que le suspect était en arrêt maladie depuis jeudi. A ce jour, plusieurs plaintes ont été déposées au commissariat de Firminy. Et selon les informations de France Bleu, l’homme a débuté son activité en 2009.