Dans le Doubs, trois chevaux meurent brûlés vifs

  • A
  • A
Dans le Doubs, trois chevaux meurent brûlés vifs
Seuls un poney et une jument, qui a perdu une partie de sa vision, ont pu réchapper à l'incendie.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Les animaux sont morts dans l'incendie d'un hangar agricole, dans la nuit de vendredi à samedi. Une autre jument et un poney ont pu s'échapper. Une enquête est ouverte.

Du hangar agricole, il ne reste que des ruines fumantes. L'Est Républicain rapporte que dans la nuit de vendredi à samedi, un violent incendie a ravagé le bâtiment d'un agriculteur à Fesches-Le-Châtel dans le Doubs. À l'arrivée des pompiers, il était déjà trop tard : "Impossible de pénétrer dans le hangar pour libérer les chevaux", raconte l'agriculteur. "Ils ont péri dans des conditions terribles. Et ça, c'est intolérable".

Bottes de paille. Au dessus des box des chevaux, le plafond du bâtiment de 300 mètres carrés avait été aménagé avec un lit de botte de paille. Ce serait, a priori, dans ce lit de foin que le feu aurait pris. Il se serait rapidement propagé au reste du bâtiment constitué de planches et de poutres, ne laissant aucune chance aux bêtes. Une autre jument et un poney ont toutefois pu s'en sortir.

"Tout est fichu". Dans l'incendie, l'agriculteur a également perdu un tracteur, deux presses, une scie à ruban et 40 stères de bois. "Tout est fichu", lâche-t-il désabusé. En 2012, il avait déjà fait l'amère expérience du feu perdu un autre bâtiment agricole.

Il ne croit pas à l'hypothèse du court-circuit électrique.  "Cette nuit-là, une équipe faisait le bordel dans la cabane des chasseurs située juste un peu plus haut. Des bouteilles de bière et de vodka y ont été retrouvées. Pas impossible que les bringueurs soient venus se mettre au chaud dans le foin", avance-t-il. Une enquête a été ouverte par les gendarmes pour déterminer l'origine du sinistre.