Crash de l'A320 : un lycée allemand a perdu 16 ados

  • A
  • A
Crash de l'A320 : un lycée allemand a perdu 16 ados
@ SASCHA SCHUERMANN / AFP
Partagez sur :

ÉCHANGE SCOLAIRE - 16 lycéens allemands étaient à bord de l'Airbus de la Germanwings qui s'est écrasé mardi matin dans les Alpes françaises. Ils venaient de passer une semaine dans un lycée d’une petite commune de Catalogne.

Dans le crash de l’Airbus A320 qui devait relier Barcelone à Düsseldorf, se trouvait un groupe de seize lycéens allemands, selon nos informations. Seize jeunes qui venaient juste de passer une semaine près de Barcelone, avec deux de leurs enseignants dans le cadre d'un échange scolaire. Mardi matin, ils ont embarqué à bord de l'avion fatal de Germanwings, qui s'est écrasé dans les Alpes françaises

Crash-Airbus-Infog-localisa

Un échange germano-espagnol. Après un séjour d'une semaine dans des familles d'accueil de la petite ville de Llinars del Vallès, les ados allemands et leurs professeurs avaient pris un vol retour pour l'Allemagne mardi.  "Nous savons que le groupe scolaire est monté à bord de l'avion et nous savons grâce à la liste des passagers que deux collègues se trouvent sur cette liste", a expliqué Sylvia Löhrmann, ministre de l'Education de la Rhénanie du Nord-Westphalie. Joint par Europe 1, le Lycée Giola, où ils avaient assisté à des cours, a confirmé la présence de ce groupe d’élèves sur le vol GWI9525. "Ils avaient entre 15 et 17 ans", nous a confié l’un des responsables de ce lycée. 

Le choc en Espagne. Au lycée Giola, les élèves sont sous le choc, a confié à l'AFP Marti Martí Pujol, maire de Llinars del Vallés. "La Croix-Rouge et des psychologues sont sur place (...) ils prennent soin des enfants car toute l'école est touchée", a-t-il ajouté en précisant que l'établissement compte plus de 400 élèves. Entre 30 et 40 étudiants allemands venant d'une autre localité allemande se trouvent encore à Llinars del Vallès et devaient rentrer chez eux mercredi ou jeudi. 

Une cellule de crise dans leur lycée en Allemagne. Ces jeunes venaient de Haltern Am See, un village entre Dusseldolf et Dortmund. En Allemagne, Georg Bockey, un porte-parole de la municipalité de Haltern, a dit à l'AFP qu'un accompagnement de crise est d'ores et déjà en place dans l'établissement, le lycée Joseph-König. Les élèves étaient scolarisés en classe de 10è, selon lui, l'équivalent de la seconde en France. Et au-delà de ce village de quelque 5.000 habitants, c'est toute l'Allemagne qui est sous le choc.

>> LIRE AUSSI - Crash A320 : l'avion volait "plus bas que d'habitude"

>> LIRE AUSSI - Crash A320 : "il n'y aurait aucun Français" selon Hollande

>> LIRE AUSSI - Le premier crash en Europe d'un avion d'une compagnie low cost

>> LIRE AUSSI - Crash A320 : la plus grave catastrophe aérienne depuis le Concorde