Corruption de mineure : Jean-Luc Lahaye fait appel de sa condamnation

  • A
  • A
Corruption de mineure : Jean-Luc Lahaye fait appel de sa condamnation
@ AFP
Partagez sur :

Le 18 mai dernier le tribunal correctionnel avait condamné le chanteur à un an de prison avec sursis. 

Le chanteur Jean-Luc Lahaye a fait appel mercredi de sa condamnation, prononcée le 18 mai, à un an de prison avec sursis pour "corruption de mineure", a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Des jeux sexuels via webcam. L'artiste de 62 ans était poursuivi pour avoir demandé à une jeune fille de moins de 15 ans de s'adonner à des jeux sexuels par webcam interposée. Il a été relaxé des chefs de "proposition sexuelle à mineur de moins de quinze ans" et de "détention d'images pédopornographique de mineur de moins de quinze ans". 

Le tribunal correctionnel de Paris a estimé que l'ancienne star des années 80 connaissait précisément la date de naissance de la jeune fille avec qui il avait tchatté sur Facebook entre mars et août 2013. Jean-Luc Lahaye lui avait réclamé à plusieurs reprises des photos nues. L'adolescente avait refusé dans un premier temps, avant de se plier à ses exigences, et de lui fournir des clichés à caractère sexuel.

Lors du procès, qui s'est tenu à huis clos le 23 mars, le parquet avait requis deux ans de prison avec sursis. L'interprète de "Papa chanteur" et "Femme que j'aime" avait déjà été condamné, début 2007, à 10.000 euros d'amende pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de moins de 15 ans.