Oise : condamné pour avoir violé une jument

  • A
  • A
Oise : condamné pour avoir violé une jument
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Le tribunal correctionnel de Beauvais a condamné à quatre mois de prison avec sursis un octogénaire pour sévices sexuels sur une jument. 

La scène sordide se déroule le 10 mai dernier, à Fay-les-Étangs, dans l'Oise. Un octogénaire pénètre dans un pâturage et s'enferme dans un box avec une jument. Un comportement suspect qui attire l'attention de plusieurs témoins. Lorsque la propriétaire de l'animal arrive sur les lieux, voyant le comportement inhabituel de sa jument, elle décide d'appeler un vétérinaire. L'examen est sans appel : "Inflammation des parois vaginale due à des pénétrations". 

Une affaire qui en fait remonter une autre. Une fois averties, les forces de l'ordre font le lien avec une autre affaire qui remonte à 2014 : un cheval avait été maltraité avec un fil de fer. Contactée par l'avocat de la partie civile, la propriétaire de l'animal maltraité réitère sa plainte. Ce n'est donc pas pour un, mais bien pour deux dossiers que l'octogénaire comparaît devant le tribunal correctionnel de Beauvais.

Des pénétrations digitales. Seul devant les juges, "le prévenu a d'abord tenté de nier avant de reconnaître en partie les faits. Il s'est livré à des pénétrations digitales" (avec les doigts) a précisé l'avocate de la propriétaire de la jument au Courrier Picard. Pour sévices sexuels commis sur une jument et actes de cruauté sur un cheval, l'octogénaire a été condamné à quatre mois de prison avec sursis, 6.000 euros de dommages et intérêts, une obligation de soin et l'interdiction de détenir un animal.