Commissariat du 18e : l'assaillant a été identifié

  • A
  • A
Commissariat du 18e : l'assaillant a été identifié
@ ANNA POLONYI / AFP
Partagez sur :

L'assaillant du commissariat du 18e arrondissement parisien a été identifié, selon des sources proches de l'enquête. Il avait été arrêté en 2012 pour une affaire de vol en réunion, dans le Var. 

L'homme abattu jeudi alors qu'il tentait d'attaquer des policiers du commissariat du 18e arrondissement parisien a été identifié, selon des sources proches de l'enquête.

Arrêté en 2012 pour vol en réunion. D'après les informations d'Europe 1, ses empreintes digitales correspondent à celles d'un homme connu des services de police pour avoir été mis en cause, en 2012, pour vol en réunion, à Sainte-Maxime dans le Var. Des empreintes digitales qui avaient été entrées, lors de son arrestation, dans le Fichier automatisé des empreintes digitales (FAED). L'individu, qui n'avait pas de domicile connu, s'était alors présenté aux policiers sous le nom d'Ali Sallah, né en mai 1995 à Casablanca, au Maroc. Selon nos informations, il n'apparaît pas dans les fichiers des services de renseignement français. 

L'assaillant n'était pas radicalisé. L'assaillant n'avait a priori "aucun lien avec la radicalisation violente", a déclaré la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Selon la garde des Sceaux, l'enquête ne permet pas encore d'arriver à des conclusions mais il pourrait s'agir de l'acte d'un déséquilibré. "Ce qui apparaît très clairement de ce qui est connu de cette personne, (c'est qu'elle) n'a aucun lien avec la radicalisation violente, aucun", a-t-elle affirmé sur iTELE. L'auteur de cette attaque avortée portait sur lui un engin explosif factice et un papier sur lequel figurait le drapeau du groupe djihadiste Etat islamique ainsi qu'une revendication écrite. "Ce sont des signes qui peuvent le raccorder immédiatement à un réseau, en même temps, ça peut être des signes de déséquilibre. L'enquête fera la clarté de tout ça", a déclaré Christiane Taubira.

"Nous savons que c'est une ambiance extrêmement lourde et que des personnes qui ont des fragilités psychologiques, je n'ai pas dit que c'est le cas de cette personne, mais les personnes qui ont des fragilités psychologiques peuvent agir de cette façon", a-t-elle également ajouté.