Commissariat du 18e : "J'ai entendu trois ou quatre coups de feu"

  • A
  • A
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - Un homme a été abattu à l'entrée d'un commissariat du 18e arrondissement parisien. Un habitant qui réside juste à côté décrit un suspect jeune "de moins de trente ans".

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Un an jour pour jour après les attentats contre Charlie Hebdo, un homme a été tué par des policiers jeudi matin alors qu'il tentait de pénétrer dans un commissariat du 18e arrondissement de Paris. Cet individu était armé d'un couteau et aurait crié ""Allah Akbar" à l'entrée du bâtiment avant d'être abattu, d'après le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Un témoin contacté par Europe 1 décrit la scène. 

"J'ai entendu trois ou quatre coups de feu. J'ai alors ouvert la fenêtre, il y avait un homme étalé par terre et des cris, il y a une dame qui hurlait", témoigne Chedlia, qui habite juste en face du commissariat. "Il y a les démineurs avec leur robot, il n'y a plus un chat dehors. Même les habitants en face ne peuvent plus sortir, les rideaux des boutiques sont fermés. Dès l'attaque, ils nous ont tout de suite demandé de rentrer et de fermer nos fenêtres", a-t-il poursuivi.

Quant au suspect, "il est mort" : "ce monsieur était habillé en jean, avec un k-way un peu long de couleur noire et grise et des baskets noirs. Il est rasé de près, coupé court, et un peu jeune, il a moins de 30 ans", a précisé cet habitant.