Cinq ans de prison pour un chasseur qui a accidentellement tué un homme dans son jardin

  • A
  • A
Cinq ans de prison pour un chasseur qui a accidentellement tué un homme dans son jardin
Le chasseur avait accidentellement tué un retraité en visant la cible de tir à l'arc de son jardin.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Pour avoir tué accidentellement un homme de 76 ans, un chasseur de 35 ans a été condamné à 5 ans de prison et 135.000 euros d'amende.

Il visait une cible au fond du jardin d'un retraité mais a accidentellement tué ce dernier d'un coup de fusil, en 2012 : un chasseur de 35 ans a été condamné, mardi, en Haute-Savoie à cinq ans de prison.

Cinq ans de prison et 135.000 euros d'amende pour le chasseur. Dans son délibéré, le tribunal correctionnel de Thonon-les-Bains a suivi les réquisitions du parquet en condamnant l'homme pour homicide involontaire aggravé et non-assistance à personne en danger. Il devra également verser 135.000 euros de dommages et intérêts à la famille du septuagénaire au titre du préjudice moral.

Le 14 mai 2012, Marcel Desbiolles, un retraité de 76 ans, s'écroulait dans son jardin, touché au thorax par une balle de fusil de chasse. Plongé dans le coma, il succombait à ses blessures une semaine plus tard à l'hôpital d'Annecy.

Le chasseur interpellé et mis en examen deux ans plus tard. Ce n'est que deux ans et demi plus tard, en octobre 2014, que l'homme qui a été écroué était interpellé et mis en examen. Il avait notamment été confondu par des fragments de balle découverts lors de l'autopsie de la victime.

Aux enquêteurs, puis devant le tribunal, le trentenaire a expliqué que, lors d'une promenade en forêt, il avait visé, "pour s'amuser", une cible de tir à l'arc qui se trouvait dans le jardin de la victime. Il a également affirmé avoir quitté les lieux sans avoir vu le septuagénaire s'écrouler. Le trentenaire avait également expliqué qu'il avait voulu essayer "de nouvelles munitions à longue distance". Il dispose 10 jours pour faire appel.