Charlie Hebdo : il appelle à "décapiter"

  • A
  • A
Charlie Hebdo : il appelle à "décapiter"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Un homme a été arrêté à La Rochelle, pour avoir menacé le directeur de l'hebdomadaire.

De Toulon à La Rochelle, les caricatures de Charlie Hebdo s’attirent une haine sans nom des quelques extrémistes résidant en France. Après le jeune homme de 18 ans arrêté jeudi dans le Var pour avoir déclaré sur Facebook vouloir "égorger tout ceux qu'il allait croiser" dans les locaux de l'hebdomadaire satirique, un individu a de nouveau été arrêté samedi à La Rochelle. Il est soupçonné d'avoir appelé à "décapiter, égorger, empoisonné", le directeur de Charlie Hebdo, sur un site jihadiste, a-t-on appris de source judiciaire.

» LIRE AUSSI : Toulon, il voulait "égorger" dans Charlie Hebdo

Cet homme, placé en garde à vue, est notamment soupçonné d'avoir écrit sur ce site internet radical: "Qui m'apporte cette tête, c'est le vase qui déborde", a précisé cette source. Il aurait également appelé à surveiller le directeur de l'hebdomadaire satirique, sans préciser son nom. "L'essentiel, ne le laissez pas vivre en paix", ajoutait-il.

"Provocation à la commission d'une atteinte à la vie"

Une enquête préliminaire avait été ouverte vendredi par le parquet de Paris pour "provocation à la commission d'une atteinte à la vie", a précisé cette source. L'homme, qui aurait une quarantaine d'années, est domicilié à La Rochelle. Il a été interpellé par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) et la section antiterroriste de la brigade criminelle.

La publication mercredi par le journal satirique de gauche Charlie Hebdo de dessins sur la controverse créée par un film amateur islamophobe, dont deux représentent nu le prophète des musulmans, a provoqué une série de manifestations à l'étranger et en France.